NOFX & Frank Turner: « West Coast VS Wessex »

Les split EPs (EPs partagés) sont malins à bien des égards, ils nécessitent moins de production musicale de la part de chaque groupe/artiste, permettent éventuellement de faire des économies, vous permettent de travailler avec et d’être associé à des personnes que vous admirez, et vous permettent d’accéder à un public plus large. C’est notamment le cas de West Coast vs Wessex, un split dans lequel les punk rockers américains NOFX reprennent les chansons du chanteur folk-punk anglais Frank Turner et vice versa. C’est un exercice qui permet de faire connaître les paroles introspectives de Frank Turner à la masse des fans de NOFX, et la bravoure de NOFX aux fans de Turner.

West Coast Vs Wessex commence avec NOFX qui reprend cinq des chansons de Frank Turner. « Substitute » cdébute lentement, avec un morceau de guitare ska avant de passer à la NOFX dans un style punk rock. Un traitement similaire est donné à « Worse Things Happen at Sea », avec une bonne dose de mélancolie. « Thatcher Fucked The Kids » est relooké en ska et « Ballad of Me and My Friends » est transformée en une chanson punk rock frénétique et au rythme rapide. Alors que « Glory Hallelujah » affiche un chant enjoué, qui inclut les voix de nombreux invités, avant que les 30 dernières secondes ne se transforment en un mur de punk rock.

Les chansons sont très éloignées de votre tarif habituel, les paroles de Turner permettant à NOFX de superposer sa musique avec des chœurs de qualité et de superbes riffs de guitare. Prendre les chansons de quelqu’un d’autre et les faire vôtres semble permettre à NOFX de faire ce qu’ils font le mieux : créer du punk mémorable.

La dernière partie de l’EP commence avec Frank Turner et son groupe, The Sleeping Souls, qui s’attaque à « Scavenger Type », en lui donnant une touche de folk punk britannique. Alors que « Bob » est dépouillé, il devient ce que l’on attend d’une chanson de Frank Turner. « Eat The Meek » a une ambiance gothique des années 80, new wave. La juxtaposition de la musique joyeuse avec les paroles sombres de « Perfect Government » donnera au titre une nouvelle profondeur. L’EP se termine par « Falling In Love », avec son ambiance et ses échos obsédants.

La capacité de Frank Turner à transformer chacune des chansons de NOFX en quelque chose de différent et de varié est un exploit en soi et reflète son talent de musicien. Il a pris des chansons très connues et très appréciées et les a fait siennes.

Le plaisir que vous éprouverez en écoutant cet EP sera directement lié à votre allégeance. Préférez-vous NOFX ou Frank Turner ? C’est ce qui déterminera la partie du split que vous martelerez. Dans l’ensemble, c’est un exercice intéressant, surtout si vous connaissez un ou deux artistes originaux. Si vous êtes un fan, n’oubliez pas d’y préter l’oreille.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :