Annie Hart: « A Softer Offering »

Beaucoup d’artistes aiment se lancer en solo et le faire tout seuls, souvent en se dépouillant de leur son – et cela ne fonctionne pas toujours. Le plus simple peut perdre quelque chose, sans parler du fait que tout commence par se ressembler. Mais la sobriété de A Softer Offering d’Annie Hart lui permet de briller.

Un tiers de Au Revoir Simone, Hart a depuis fait sa propre carrière solo, mais elle utilise toujours les synthés bien usés du groupe qu’ils avaient avant que tout le monde ait des synthés.

Oui, la retenue en solo de morceaux comme « Wilderness Hill » et l’écho de « Wandering Free » les rendent assez doux, mais sur les meilleurs morceaux, l’émotion de Hart transparaît. « Don’t Breathe For Me » est puissant dans sa nature calme, tandis que plus proche, « The Paper Pull » est un déchirement touchant.

C’est sans aucun doute un album pour les moments de calme, quand on veut être tranquille et avec soi-même – le titre de A Softer Offering est certes vrai, mais il est aussi plus doux.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :