Nits : « Knot »

Il est clair depuis des décennies que The Nits aiment sortir des sentiers battus dans leur musique. Bien que le groupe ait toujours garanti une volonté créative, Henk Hofstede, Robert Jan Stips et Rob Kloet ont fait de la musique encore plus difficile ces dernières années, surtout depuis l’album Malpensa de 2012. Petit, raffiné, minimal, calme et subtil sont des mots qui viennent invariablement à l’esprit. Mais aussi : visuel, coloré, pittoresque, pénétrant, tranchant et d’une grande beauté.

Sur Knot, le groupe s’éloigne encore plus des structures pop. L’album a été réalisé en trois sessions au cours desquelles le groupe a improvisé une sorte de « composition instantanée ». Des décennies de jeu en commun ont permis aux Nits de s’asseoir ensemble sans plan et de toujours trouver quelque chose de beau. Ainsi, alors que l’année a été très chargée pour Robert Jan Stips avec son Supersister Projekt, le groupe a réussi à simplemen » jouer un nouvel album ensemble.

Ce chemin qui mène d’une pop artistique bien réglée à une musique moins explicite mais très associative et caressante pour l’oreille a été plus souvent parcouru dans le passé, pensez à Mark Hollis et David Sylvian, deux noms qui sont apparus lors de réunions des Nits et qui le resteront certainement dans un avenir proche. La chanson d’ouverture de Knot, « Ultramarine » est une belle esquisse atmosphérique londonienne qui fait le lien avec Monet, qui est venu à d’autres tableaux à un âge plus avancé : encore plus vague et rêveur, mais avec une égale éloquence.

L’accompagnement musical de l’air strident de Hofstede sur « The Blue Car « est d’une beauté et d’un raffinement étonnants. Sur « Dead Rat Ball, » une description saisissante d’Ostende, le groupe fait de la magie sonore. Sur Knot on n’entend pas de guitare, mais ce que Rob Kloet et Robert Jan Stips évoquent de leurs instruments est une nouvelle preuve de leur ouverture d’esprit et de leur musicalité. L’étang électrique est un point fort. Ici, le groupe peint quelque chose de mystérieux, quelque chose d’une beauté sombre et inconnue. Les différentes couches vocales et les paroles de Hofstede élèvent cette chanson encore plus haut : « All my five senses / Following the frozen wires in the electric pond / All my senses ».

Henk Hofstede, sur cet album limité au piano et au mellotron, revient également sur sa jeunesse et l’histoire de sa famille. Dans sa voix et ses paroles, on peut entendre et lire la mélancolie, la fragilité et la vieillesse, mais heureusement encore l’inspiration et l’envie créative. Le chaleureux « The Garden Centr »e semble relativement familier. A la fin, nous percevons la voix de la mère de Hofstede. Dans La maison en béton, il visite la maison où elle est morte. C’est un travail pénétrant, et avec quelques autres titres sur Knot, un bon exemple de l’approche moins axée sur la chanson du groupe. Sur  « (Un)Happy Hologram », une chanson avec violon et batterie, Hofstede dit : « JI had no moving picture of my father… / Inside my computer, there’s a thing / There’s a thing called a Happy Hologram ».

Knot n’est pas un album de chansons instantanées. L’œuvre d’art, avec les portraits délavés et confus des membres du groupe, est révélatrice à cet égard. Tout comme l’étaient les visages décolorés de la couverture de Henk (1986). Cependant, ce nouveau disque des Nits est à nouveau plein de musique merveilleuse et de paroles alléchantes. À cet égard, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Une qualité de santé, mais enveloppée dans des structures plus lâches.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.