Proud Mary: « Songs from Catalina »

En 2001, ils ont été le premier groupe à être signé sur le label SourMash de Noel Gallagher et ont produit leur album le plus vendu à ce jour, The Same Old Blues, en soutien à des artistes tels que Neil Young, The Who, Black Crowes et Paul Weller. L’album suivant, Love and Light, sorti en 2004 sur Redemption Records, n’a pas connu un succès commercial aussi important, mais a donné naissance à quelques tubes, dont « Mexico » et « The Blue »s.

Ils ont ensuite créé leur propre maison de disques et,, après presque une décennie, ils sont de retour. L’album a été enregistré dans les studios de Palam, dans le quartier de Santa Catalina à Palma, à Majorque, sur une période de cinq mois. « Easy Tiger » démarre le disque ; c‘est un morceau de rock languissant, imprégné de blues, ac-vec un son facilé et délié. Le tempo se rapproche davantage de celui de « Spaces and Places » avec des harmonies efficaces et un rythme entrecoupé de guitares en carillon qui rappeleront « Sunday Morning » du Velvet Underground.

« Lazy Days and Loaded Nights » a une basse percutante et confiante, nu titre accrocheur, avec un son nostalgique des années 70, combiné à de superbes claviers et une guitare qui font vraiment bien le lien. « Keep It Moving « est une autre chanson forte et pleine d’entrain. Elle combine un chant à la John Lennon avec une ambiance country à la Tom Petty et un très beau mélange de guitare et de piano.

« Wonderland » est trompeuse car elle commence sans se presser comme si elle n’allait nulle part. Puis, insidieusement, vous commencez à taper du pied et la titre s’élèvera progressivement, un peu comme, véritable « slow burner » si il se consumait. La dernière chanson, « Oxwich Bay, » réchauffera le cœur avec un grand morceau de guitare bluesy et des paroles pleines d’âme

Songs From Catalina se présente fort bien avec des sons et des harmonies décontractés pour ensuite serpenter et se relâcher. Grâce à cette fusion de paroles réconfortantes couplée à riffs et grooves sympathiques (dont la mandoline et l’harmonica), l’album, perçu sur une bonne stéréo, offrira une écoute idéale pour une journée ensoleillée.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.