The Harmed Brothers: « Across The Waves »

Le groupe d’Americana/alt-rock, The Harmed Brothers, nous propose ici un Across The Waves qui pourrait bien être soun album chef d’oeuvre. Originaire de Ludlow, dans le Kentucky, ce groupe de musiciens a créé en effet un mélange parfait d’optimisme et de nostalgie avec d’incroyables capacités de narration pour donner naissance à un opus qui devrait vivre beaucoup plus longtemps que la plupart des autres. 

The Harmed Brothers est composé de Ray Vietti (voix/guitare), Alex Salcido (voix/piano), Matthew McClure (basse), Ben Knight (guitare électrique) et Andrew Aragon (batterie). 

L’album s’ouvre avec leur chanson « Skyline Over… » qui, à la minute où on appie sur la touche « play , génère aventure et excitation. Ils décrivent ce « single » comme un « portrait de l’adaptation et du désespoir des Américains modernes ; son protagoniste fatigué qui lutte pour maintenir l’optimisme et la normalité dans une époque apparemment sans espoir – tout en vous implorant simplement de « tenir bon » et de « continuer à respirer », de toutes les manières possibles ». Ce qui apparaît tout au long de l’album, c’est qu’ils ont une façon de raconter ces histoires douloureuses remplies d’une émotion aussi brute, d’une manière qui relie les gens à la musique.

Leur titre suivant, « Funnies » est une autre chanson remplie de nostalgie et de vie qui m’amène encore plus profondément dans leur monde alt-américain. Salcido dit que « la terre manque de vérité » et que cette chanson parle « d’un vieil homme qui aspire à revoir le monde avec des yeux de jeunesse, mais qui malheureusement se contente de sa zone de confort et des parties plus légères de son journal du matin»

Ensuite, « Picture Show » et « River Town », évoquent leur maison à Ludlow, et de la façon dont il serait gratifiant d’yn retourner et ce, même si ce n’est pas aussi simple ou facile qu’ils le pensaient. Ces deux compositions ont des arrangements parfaitement exécutés, et l’histoire que chacune d’entre elles narre à travers les paroles en prend encore plus de poids.

« Born A Rotten Egg » deviendra sans doute un favori de l’album avec beaucoup de cœur et d’âme dans l’interprétationainsi qu’une exploration des registres vocaux du chanteur principal qui a ainsi a ajouté un élément encore plus risqué à la musique Accompagne de « In A Staring Contest », nous avons en outre ici deux chansons qui abordent le sujet des familles séparées et ce sentiment récurrent de nostalgie amère qui peut s’en dégager.

« Where You’re Going » a donné vie à un autre type d’arrangement qui n’existait pas dans les chansons précédentes. C’était une toute nouvelle bouffée d’air frais on ne peut plus bienvenue. On y trouve une énorme saveur à un son déjà étonnant grâce aux différents effets en post-production et au contenu lyrique qui lie tous les passages. Cette chanson contient le meilleur message possible, car le groupe dit que « Where You’re Going » parle de s’attaquer au destin en rappelant que toute vie, tout amour et toute perte font partie d’un cycle plus vaste. La leçon à retenir – où que nous nous retrouvions – est de simplement laisser faire, laisser aller, et tout ira bien. Dans cet état d’auto-isolement, le titre met en avant une idée importante à laquelle nous devrions tous nous accrocher.

La pièce maîtresse de l’album sera, « All The Same », dans le registre de la musique Americana. Le mélange de modernité et de leur capacité à raconter des histoires affichera une combinaison incroyable alors qye « Ride It Ou » aura plus de poids dans le son rock alternatif que le reste des chansons même si les textes restent cantonnés dans le schéma d’une histoire qui se veut émouvante et émotionnelle.

« Time » sera un « closer » incroyable à un album déjà phénoménalement exécuté. The Harmed Brothers disent que cette chanson, et celle qui la précède, tournent toutes deux autour de l’anxiété et d’un sentiment de désespoir, mais dans le même souffle, elles sont destinées à les vaincre avec des mantras qui tournent autour de l’optimisme sombre général de l’album.

Across The Waves est tout simplement phénoménal dans la mesure où le groupe arrive à créer ces chansons qui sont cousues ensemble pour raconter une histoire honnête et émouvante capable de toucher le cœur de n’importe quel auditeur. Avec cet équilibre d’optimisme dans le son des titres et cette faculté à cibler certains sujets sérieux à l’époque actuelle ils réussissent à toucher à l’âme tout autant qu’aux oreilles.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.