Black Rainbows: « Cosmic Ritual Supertrip »

Vous savez toujours où vous en êtes avec Black Rainbows. Leur attitude et leur son sont immuables, vous pouvez presque cocher leur son comme une liste de contrôle. Des riffs bruyants et cochons ? Vérifiez. Des monstres de l’espace ? Cochez. Des extraits de films de série B au hasard ? Oui. C’est le son de l’enfant bâtard d’une communion impie entre Motörhead et Black Sabbath, et quand il se met en marche, vous pouvez parier votre saint derrière qu’ils sont la plus grande chose depuis le pain tranché.

Bien sûr, avec un tel son de percussions, ils risquent parfois de manquer d’inspiration, et cela s’est vu dans les récents albums après le rugissement tout-puissant de Hawkdope. En apparence bégayantes, ces gloires passées sont devenues l’ombre d’elles-mêmes, le seul véritable moment d’inspiration étant la récente sortie en solo du frontman Gabriele Fiori. Cette sortie semble avoir débarrassé certaines toiles d’araignée des bobines rouillées de la machine Black Rainbows, alors qu’elles sortent toutes les armes à feu sur le nouvel album Cosmic Ritual Supertrip.ææ

C’est comme d’habitude depuis le début avec le riff de « At Midnight You Cry » et ce sont des chansons comme celles-ci que les Black Rainbows peuvent lancer dans leur sommeil. Mais il fait plus chaud pour les vibrations plus espacées de « Universal Phase », dont les basses floues attirent tous ces tropes classiques de Sabbath. Des samples s’infiltrent, rendant le riff turgescent un peu plus intéressant, mais le plaisir commence vraiment avec l’excellent « Radio 666 », qui évolue des entrailles du morceau précédent comme un phénix renaissant de ses cendres.

Les autres moments forts sont le lourd « Hypnotized By The Solenoi » », qui est suivi par les vibrations psychédéliques plus décontractées de « The Great Design » » Le dernier « Searching For Satellites Part 1 » évoque la sortie en solo de Fiori, tandis que « Fire Breather » fait appel à tous ces fantasmes de B Movie dans une chanson sur un grand oiseau mythique. Que demander de plus ! D’accord, l’album pourrait être dépourvu de quelques morceaux, mais c’est généralement le problème avec le stoner rock, et dans l’ensemble il y a beaucoup à apprécier.

Si vous vous attendez à en entendre d’autres, vous aurez une belle surprise avec Cosmic Ritual Supertrip, qui est un beau retour en force pour Black Rainbows. C’est plein de rock stoner tête en bas, et plein de moments trippants qui les distinguent. Ce n’est pas vraiment révolutionnaire, mais quand on a une formule, pourquoi essayer de la casser ? Un bon moment de plaisir avec nos stoners préférés Black Rainbows.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.