Andi Otto & F.S. Blumm: « Entangleland »

F.S.Blumm est entré dans le studio d’Andi Otto avec toute une palette de cordes et la mission de créer des paysages sonores excentriques et paisibles. Les artistes mêlent guitares acoustiques et électriques, harpes, basse électrique, psaltérion et violoncelle dans onze compositions électroniques allant de la gravité néo-classique (« Entangleland ») à des jams dub espacées (« Active Fault Map »). « Yukiyama » évolue dans des motifs multicouches tressés sur un bruit de bande chaud. « Kilani » rappelle les enregistrements ECM de Rabih Abou Khalil, avec sa gamme orientale et un rythme qui compte jusqu’à sept. Les airs brillent le plus quand le silence prend le dessus, quand les sons trouvent l’espace pour se déployer et se décomposer. Loin d’être des berceuses ambiantes triviales, ces compositions regorgent de détails : Les cloches cliquettent, une kalimba résonne et des synthés vintage induisent leur tension dans la trame acoustique. Andi Otto et F.S.Blumm collaborent en studio et sur scène entre Berlin et Tokyo depuis plus d’une décennie maintenant, l’apogée étant leur précédent album en duo The Bird And White Noise en 2014. Sur Entangleland, Andi Otto contribue à l’enregistrement des violoncelles, de la harpe et des synthés et s’occupe du mixage.

Par rapport à ses récentes sorties, ces morceaux sont moins orientés vers les pistes de danse. Le calme de cet album est un environnement florissant pour Otto, qui peut s’adonner au violoncelle acoustique que l’on entend habituellement de manière plus élaborée dans ses œuvres solo. F.S.Blumm contribue aux enregistrements de guitare et de basse ainsi qu’aux échos de percussions saturées de sa boîte à spirales qu’il a lui-même fabriquée. Blumm est célèbre pour ses productions acoustiques en solo depuis ses premières sorties sur Morr Music ou Tomlab. Il est également apparu à quelques reprises sur Pingipung, par exemple avec son album Up Up And Astray (2013) ou en tant que collaborateur de Lee « Scratch » Perry avec le projet Quasi Dub Development en 2014. Il a enregistré trois albums en duo avec Nils Frahm et est membre du puissant collectif Jeff Özdemir & Friends à Berlin. Entangleland voit les deux artistes tisser ensemble une masse de motifs acoustiques, de mélodies synthétiques, de séqyences musicales joueées à la basse et aux claviers et de jams d’improvisation où la magie émerge de la somme des parties. « Il ne s’agit pas d’accompagner un thème de violoncelle avec la guitare ou vice versa », explique Andi Otto. « L’enchevêtrement des sons signifie qu’il faut lâcher les hiérarchies, que personne n’est le premier. Notre studio n’est pas une salle de contrôle, c’est un lieu d’imagination où l’on démonte les choses et où l’on les assemble ». Dont acte.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.