Eve Owen: « Don’t Let The Ink Dry »

Bien qu’elle soit la fille d’une star du cinéma hollywoodien, Eve Owen n’est vraiment venue à notre connaissance que grâce à son travail sur le dernier long-métrage de The National, I Am Easy To Find. C’est cette collaboration qui s’est en partie poursuivie sur son premier album. Non seulement il a été produit par Aaron Dessner, mais il est également sorti sur le label u’il possède avec son frère jumeau Bryce et Justin Vernon de Bon Iver. De tels noms peuvent jeter une ombre sur une jeune artiste sur le point de sortir son premier album, mais Owen ne doit pas s’inquiéter, car Don’t Let The Ink Dry est l’un des « debut albums » les plus accomplis que l’on a pu entendre depuis bien longtemps.

Un thème qui traverse tout le disque est la couleur, tant au niveau des paroles que de la sonorité. La bande-son vibrante et éclectique donne l’impression d’un voyage à travers un mélange tumultueux de décharge émotionnelle. « Bluebird » pétille avec un snare-drum acoustique dont le roulement frénétiquement choisi se colle juste à la droite du chaos, tandis qu’Owen offre des descriptions visuelles de ses appréhensions – « Un merle bleu balayé vers moi, il a utilisé des cicatrices pour des croches » (A bluebird swept down to me, it used scars for hooks). La ballade au piano, « She Says », a des niveaux de livraison de blessure ouverte façon Édith Piaf, alors qu’Owen se débat avec le fait d’être déçue par quelqu’un en qui elle a investi son espoir et sa foi. C’est un morceau d’une maturité étonnante, écrit pour une personne à peine sortie de l’adolescence, et livré avec autant d’enthousiasme.

« Blue Moon » est soutenue par des assauts de guitare en distorsion et des cordes à peine audibles qui ancrent cette complainte traitant fait d’être du mauvais côté d’une relation déséquilibrée, comme l’exclame Owen « Oh, je ne te laisserai jamais te briser / je nettoierai tes erreurs, Blue Moon » (Oh, I’ll never let you break/I’ll clean up your mistakes, Blue Moon . La bande-son dépouillée ne fait qu’ajouter à l’exacerbation des paroles. « Bien que mes mots soient argentés/Ils s’accrochent à tes syllabes » (Although my words are silver/They catch onto your syllables) et « Bien que mes bottes rouges soient faites pour marcher/Je me souviens des temps passés avec toi » (Although my red boots were made for walking/I look back to times with you) ; des formulations qui ajoutent encore plus de couleur à « So Still For You », une chanson d’amour riche en mélodies qui offre de la douceur pour contrebalancer la mélancolie présente ailleurs sur le disque. « For Redemption » est un véritable point culminant, puisque la composition enjambes des percussions volontairement maladroites et choisies uniquement pour leur acoustique. La voix d’Owen oscille entre un chant sensuel et un falsetto urgent, ce qui crée une palette sonore intéressante et d’une beauté douloureuse.

Bien que musicalement, certains éléments rappellent le travail de Dessner au quotidien – comme l’électronique rythmique de « Lover Not Today », qui pourrait se glisser directement sur l’un des deux précédents albums de son groupe – à aucun moment vous n’avez l’impression que le poids de l’association s’ajoute au travail d’Owen. En fait, il n’y a que deux éléments qui sont importants pour cette collaboration. Premièrement, elle ouvre sa musique à un public plus large, et deuxièmement, elle a créé un premier disque qui est étonnamment bon. Cet ensemble de douze chansons doit être écouté partout, car il est tout simplement remarquable.

****/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :