Greet Death: « The Brutal Beauty Of Self-Reflection »

Qu’est-ce que l’enfer exactement ? Est-ce un domaine tortueux auquel on est condamné après une vie de péché ? Peut-être l’enfer est-il plutôt un sentiment que l’on ressent dans la vie quotidienne ?

Toujours est-il que, si on est en prise avec les pensées du combo sur leur deuxième album, Saluez la mort aux prises avec ces pensées sur leur deuxième album, The Brutal Beauty Of Self-Reflection, on n’est pas loin de vouloir saluer la mort.

« Circles of Hell » donne le ton de l’album alors que le groupe se fraye un chemin à travers de lourdes distorsions et des tambours qui martèlent. Le guitariste Logan Gaval chante sur les effets paralysants de la dépression, plaidant pour une bouée de sauvetage : « J’ai été laissé derrière / Retourné à la case départ / Si je parlais franchement / Je serais crucifié dans mon propre enfer ». (I’ve been left behind / Returned to the grind / If I spoke my mind / I’d be crucified in my own hell.) La chanson culmine avec une minute de guitare et de basse grinçantes. C’est un moment si lourd que le groupe est obligé de faire une pause pour revenir avec encore plus d’agressivité.

Cette lourdeur est la carte de visite de Greet Death. C’est un groupe qui joue sur ses forces sans être monotone. Le son du trio de Flint, dans le Michigan, est un mélange de shoegaze, de dream pop et d’emo avec juste une touche de doom. La plupart des neuf morceaux sont structurellement identiques : ils commencent en silence et en diminutif et atteignent des sommets fulgurants avant de s’épuiser sous le poids des instruments. Habité et inspiré.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.