Fearing: « Shadow »

Shadow et le premier album de Fearing, groupe post-punk/darkwave d’Oakland, en Californie, combo qui a aussi sorti deux précédents EP, A Life of None, et Black Sand en 2017 et 2018 respectivement. Le groupe combine des mélodies sombres, des synthés et une atmosphère pour créer un disque ténébreux, parfois très énergique et infectieux, et globalement agréable à écouter. En écoutant Fearing, des groupes tels que Sisters of Mercy du passé et Soft Kill du présent viennent à l’esprit. Le vocaliste James Rogers est un chanteur à la réverbération et à la distorsion qui résonne sinistrement sous la panoplie d’instruments que le groupe utilise, tout comme la bande démo de ses projets parallèles pour The Dissonant et, en son ensemble, Shadow est une suite de morceaux accrocheurs et d’ondes sombres qui ne manqueront pas de divertir.

Le morceau « Intro » crée ainsi une atmosphère effrayante avec moultes formes de sons ambiants qui débouchent sur « Catacombs », l’une des chansons les plus accrocheuses de l’album. L’utilisation d’un groove profond de basse et de batterie, mélangé à une ambiance post-punk/dark/cold wave caractéristique, est le moyen idéal d’apporter de l’énergie. C’est rapide et complexe, et une fois que le chant commence, c’est là que le disque prend sa varie ampleur. « Picture Perfect » démarre, quant à lui, lentement, puis les guitares éclatent dans un style shoegaze qui ouvre le morceau et change parfois de tonalité et d’intensité, passant de la dorce et l’abrasion à la douceur. « Still Working Hard » utilise un rythme similaire, mais ce qui ressort, c’est le jeu de batterie de Mike Fenton, qui solidifie et donne l’épine dorsale dont le morceau a besoin pour avancer. « Sherbert » est mélodique, comme « Catacombs », mais en mode plus joyeux et plus fluide, comme une chanson qui pourrait être jouée dans un club de danse. Il est intense et ferme la face A de l’album d’une manière puissante.

La face B commence avec « The Push », un morceau qui utilise de vastes tonalités sombres et des paysages sonores à la fois étranges et mystérieux. Les guitares font écho et créent quelque chose de spécial. Elles sont associées à la piste vocale. « Good Talks », qui a également servi de premier « single » de l’album, est sombre mais aussi optimiste et voit le groupe joue sur les forces de chacun pour créer un morceau véritablement grandiose. « Trail of Grief » est très différent des autres titres précédents ; le ton y est plus proche de celui de certains morceaux plus optimistes et nerveux, mais une octave plus haut. Le groupe fonctionne à plein régime, les guitares retentissent au sommet d’une section rythmique qui apporte l’énergie et une piste vocale sinistre. « Glow » poursuivra cette tendance à la hausse avec un morceau plus pop de rêve. Il conserve le son de Fearing mais ajoute des sonorités plus vives qui sont agréables à l’oreille et se fondent bien avec le reste du groupe avec, en particuleir un très beau travail à la guitare et au synthé. « Nothing New » est le morceau le plus proche et se concentre sur la création d’une atmosphère globalement sombre. L’utilisation de la voix et des synthés permet de terminer le morceau avec un lent déclin. 

Le premier album de Fearing est un must pour les fans de ce genre. Le groupe est capable de capturer une ambiance que la plupart des groupes aimeraient pouvoir, et ils le font parfaitement. De l’ouverture à la fin, chaque chanson est plus addictive que la précédente. Ce que fait Fearing, c’est créer une atmosphère qui aspire l’auditeur, et chaque chanson se fond sans effort dans l’autre. Elles combinent tellement d’éléments différents comme le post punk/dark & cold wave et le shoegazing qu’il y a vraiment quelque chose pour tout le monde sur ce « debut album »

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.