Mark Lanegan: « Straight Songs Of Sorrow »

Pour quelqu’un qui a eu autant de vies et passé autant de temps derrière le rideau de l’industrie de la musique que l’icône du grunge, Mark Lanegan, on pourrait penser qu’il n’y aurait pas beaucoup de nouveaux terrains à explorer pour l’artiste. Comme on l’a vu, Lanegan, qui s’est rendu célèbre avec son groupe, Screaming Trees, au milieu des années 90 à Seattle, a connu la toxicomanie et la perte d’amis et de collaborateurs importants. C’est aussi un musicien qui vend des disques cerifiés platine. Pourtant, quelque 25 ans après avoir atteint la notoriété, Lanegan continue de chercher de nouveaux territoires de création, comme en témoigne son prochain disque, Straight Songs Of Sorrow.

« Il y a beaucoup de premières sur ce nouveau disque », dit Lanegan. « Ma femme a aidé à en faire quelques-unes. J’en ai conçu une bonne partie. C’est aussi le premier disque en 35 ans de carrière où j’ai joué moi-même de presque tous les instruments sur certaines chansons ».

Mais le disque 15 titres n’est pas arrivé à Lanegan par hasard. Lanegan, qui a publié un livre de ses paroles de chansons en 2017, avait été poussé après cela par des amis à écrire un sérieux mémoire. Après avoir réfléchi à l’idée et tenté un chapitre épuisant, Lanegan a décidé d’essayer le livre. Mais il ne voulait pas se contenter d’effleurer la surface. S’il voulait plonger dans la vérité, il fallait ploger et puiser dans les abysses. « Il n’y avait pas une seule histoire que j’avais envie de raconter », dit Lanegan. « Ce n’est pas joli et je ne suis certainement pas le héros de l’histoire. En fait, je suis loin d’en être le héros. Dans le livre, je parle essentiellement de la pire merde que j’ai faite dans ma vie ».

En écrivant le mémoire, Sing Backwards and Weep, Lanegan a déclaré qu’il s’était aveuglément » engagé dans le processus de fouille de son passé. Au début, il a pensé qu’il serait relativement facile d’écrire le livre. Puis, c’est devenu très difficile. Se souvenir et écrire lui ont semblé « écraser son âme », dit-il. Mais Lanegan a néanmoins réussi à traverser le processus. En fin de compte, il n’a pas été changé de façon remarquable, en soi. Mais l’expérience l’a poussé à écrire une nouvelle musique et, de manière mouvementée, à terminer un nouveau disque.

L’une des chansons les plus marquantes de l’album, « Internal Hourglass Discussio » », est une production électrique qui fait plus penser à Radiohead qu’à du rock garage flou avec des guitares. Le morceau décrit le jour où Lanegan, un pilier du Nord-Ouest, a décidé qu’il devait quitter Seattle. Un autre morceau, « Ketamine », parle des effets de ce narcotique qui rend amer. Straight Songs Of Sorrow se termine par la chanson « Eden Lost And Found », qui offre un sentiment d’espoir, un peu de soleil. La chanson commence avec les paroles « Daylight is coming ! » chantées sur un orgue branlant. « Everybody wants to be free « , continue Lanegan dans un grognement caractéristique.

Lanegan a fait un home studio dans son garage. Sa femme et lui ont un projet musical commun et elle est une experte de Pro Tools. C’est une installation pratique et propice. Ainsi, Lanegan dispose de l’espace nécessaire pour prendre la proverbiale lampe de poche et explorer les carrières de sa mémoire, jusque-là inexplorées. Straight Songs Of Sorrow, c’est donc un regard lucide.

Lanegan a fait un home studio dans son garage. Sa femme et lui ont un projet musical commun et elle est une experte de Pro Tools. C’est une installation pratique et propice. Ainsi, Lanegan dispose de l’espace nécessaire pour prendre la proverbiale lampe de poche et explorer les carrières de sa mémoire, jusque-là inexplorées. Straight Songs Of Sorrow, c’est donc un regard lucide et, probablement le disque le plus honnête qu’il a jamais fait. En effet, même si ces compositions ne sont pas la vraie vie, elles commencent quelque part dans la réali et, si elles n’y restent pas, elles ne sont pas pour autant fallacieuses.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.