Ishmael Cormack: « Ammil »

Avec un titre d’album aussi sibyllin qu’Ammil on est en droit de s’interroger sur ce qui va taquiner nos oreilles. Apparemment lié à la chimie, ce premier album d’Ishmael Cormack est une pure louche calmante à laquelle il fera bon de s’abreuver en temps troubleset troublés.

Oui, cet album est « calme ». Mais les drones électro-acoustiques sont tout autre chose. Il rappelle la poésie de Paul Ferrini, et où il dit « il faut percer là où est la douleur », comme s’il s’agissait d’une sorte d’encapsulation de l’émerveillement et de la libération. Et là où l’ouverture est légère et plaintive, le second morceau « Bending Snow » intensifie l’emprise brouillaée du macromouvement dans les glissements harmoniques solubles qui génèrent et régénèrent sur l’ensemble du morceau.

Il y a beaucoup d’espace pur dans ce disque, comme si l’esprit avait été sevré plusieurs fois d’un hymne liminal, une sorte de virus étrange que nous appelons la vie. Bien sûr, parler de poison, c’est comme danser sur l’architecture avec l’avant-garde journalistique, du moins ce que la plupart des gens du niveau de base considèrent comme de bonnes œuvres d’art ou des messages compréhensibles. Et Cormack, avec cette musique, peint cette idée très clairement dans la tête de l’auditeur.

On dirait qu’il a trouvé le temps de se débarrasser des problèmes du passé et, pour ne pas dire plus, de se reposer dans la paix du présent. Avec des gens qui meurent tout le temps et une bizarrerie de castration généralisée des médias ces derniers temps, où la technologie prend le pas sur l’humanité et où le racisme est en réalité de la xénophobie et du sectarisme, l’ouverture et la gentillesse de cette carte sonore sont faciles et invitantes à suivre. C’est aussi un point de départ parfait pour un artiste qui vaut la peine qu’on le valide.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :