Eye Flys: « Tub of Lard »

Nous vivons une époque étrange et troublante. Des temps où les gens sont incertains de leur avenir, incertains de leur sécurité et de leur santé. Et pourtant, Eye Flys vient de Philadelphie, qui a pensé que c’était le moment idéal pour sortir cet album irresponsablement lourd, alors que le monde a plus que jamais besoin de paix et de réconfort et, ici, d’exutoire.

Tub of Lard, le premier opus du quatuor et est un exercice de brutalité du début à la fin.  À la première écoute,jon manquerait presque de vouloir briser une fenêtre à cause de l’excitation et de l’envie de s‘évader. C’est le type de ce genre de disque ; une attitude hardcore familière se conjugue parfaitement avec le bruit cacophonique de la boue moderne, créant un son qui demande votre temps et votre énergie. Avec des grooves remplis de riffs destructeurs.

Et ça commance dè le presque éponyme, « Tubba Lard » Eye Flys s’emploie à écraser des crânes dès le départ. Avec très peu de préparation ou d’avertissement, cet album se lance dans une véritable fête de la danse la plus brutale qui soit.

Le disque ne faiblit pas pendant ses vingt-cinq minutes qui sont d’une brièveté torturante mais tonituante. Chaque morceau de cet album est, à ce titre, un touché-coulé pour qui aime les abus. À « couter donc, mais de façon « responsable ».

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.