Tidal Rave: « Heart Screams »

Fishrider Records à Dunedin en Nouvelle-Zélande a, sur son catalogue, des artistes très captivants (Emily Fairlight, Death and the Maiden, Prophet Hens et autres) et ce sextet

Wellington en est une belle addition grâce à un son d’orgue hargneux d’Ann-Marie Keating, qui se faufile entre leurs chansons indie-pop/garageband intelligentes. Heart Screams se révèle être plein de lumière et d’ombre, d’une énergie tenace qui anime leurs paroles parfois pointues et, parfois, ils réussissent à faire ressortir ce son de pop rock psychédélique né en Amérique avant que les héroïnes à la guitare et les chansons de 15 minutes ne prennent le dessus.

Voici neuf chansons en 40 minutes, de la désillusion socio-politique optimiste et des psychédéliques déprimants du formidable Slow Fast au rock grinçant de « Speed of Sound » et à la chanson country rock « Can You Do Right When You Do Wrong ».

Avec quatre chanteuses (Emmie Ellis, Esther Gedye Taylor, Kristen Paterson et Keating) et trois guitaristes (Ellis, Taylor et Paterson), ainsi que le bassiste Frank Eggleton et le batteur Scott Hakkaart, ils ont un son très large et profond et des options à exploiter.

Il se peut qu’ils se réfèrent par défaut à quelques mélodies familières par endroits, mais pour un début, il est dense et prometteur d’autant qu’Ellis fait ontre d’une prestation puissante à la six cordes.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.