The Bell Street: « Monument »

Si vous êtes un fan de jangle-pop plus avancé, vous connaissez sans doute Josh Meadows pour son temps passé avec The Sugargliders et The Steinbecks, deux groupes australiens très célèbres dans ce registre.

En tant que tel, il serait difficile de ne pas s’attendre au genre de mélodies enchevêtrées pour lesquelles nous connaissons sa capacité. Cependant, il ne représente que 50% de The Bell Streets et est rejoint par le producteur Nick Batterham, qui semble donner à Meadows la possibilité d’explorer les limites de sa musicalité personnelle et de la juxtaposition de leurs styles.

Bien sûr, les tranches manifestes de jangle-pop plus traditionnelle sont heureusement toujours présentes, avec des morceaux tels que « Brooklyn » et » Crying Inside », mais elles sont désormais parées des bienfaits de la maturité, plutôt que des excentricités de l’indie-pop juvénile.

La juxtaposition naturelle de ce rendez-vous en matière de production Batterham/Meadows/Batterham est peut-être la naissance improbable de Fragile, Monument et The Way You Say pour des chansons qui suintent d’un sens laconique sophistication et pop sont entrelacées et qui semblent se contenter de faire du style vocal de Meadows leur foyer naturel et de fournir certains des nombreux points forts de l’album.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.