Charles Fauna: « Yonder »

Yonder pourrait facilement être décrit comme un concept album, car il suit le voyage d’un jeune protagoniste qui échappe à l’excès égoïste et à l’insatiabilité de l’humanité en volant un petit vaisseau spatial afin de trouver une utopie plus avant-gardiste, et découvrir plus tard que la communauté, l’amour et tous ses défauts sont ce qui a rendu l’humanité belle au départ. Mais ces douze chansons épisodiques sont bien plus que cela. Non seulement Yonder transmet un message puissant, mais avec ces oompositions, Charles Fauna a encouragé les auditeurs à entrer dans une recherche de « l’âme » en dehors de la simple écoute. Par exemple, à l’occasion de la sortie de « Listen », Fauna s’est associé à DuJour pour demander aux enfants « une chose qu’ils aimeraient que les gens sachent à leur sujet » (one thing they wished people knew about them). Le message qui se cache derrière l’album est déjà puissant, mais associé aux douze chansons étonnantes que Charles Fauna utilise pour raconter l’histoire, Yonder rappelle avant tout aux auditeurs que chaque voix compte. 

À l’ouverture de Yonder on trouve une intro cinématographique et rêveuse, « Over Yonder », qui présente l’histoire de l’album aux auditeurs avec une narration complète, qui mène à l’hymne, « Apollo ». Porté par une basse profonde, des instrumentaux éthérés et un chant étonnant, « Apollo » incarne parfaitement le sentiment de nostalgie que ressent le personnage principal de l’histoire dans la réplique « Nous ne sommes plus à notre place ici » (We don’t belong here anymore). Vient ensuite « Listen », qui inspire l’espoir et rappelle aux auditeurs que chaque voix compte dans des phrases comme « Tu as un million de meilleurs amis / Tu ne les vois pas » et « Viens me trouver et je t’écouterai / Ce qui te tracasse / Je t’écouterai » (You’ve got a million best friends / You don’t see them) et (Come find me and I will listen / Whatever’s bothering you / I will listen) . 

D’un point de vue musical, l’une des meilleures choses à propos de Yonder est le fait qu’il ne contient absolument aucune piste de remplissage. Même les intermèdes font avancer l’histoire, rendant chaque chanson aussi importante l’une que l’autre, et il n’y a pas deux titres qui se ressemblent. Alors qu’« Apollo » et « Listen » sont incroyablement rêveuses, « Mars » prend un son plus sombre, plus synthétisé, qui mène parfaitement au puissant et lourd « Kerosene ». Puis, vient le superbe morceau central, « The Divin », qui ne ressemble en rien aux chansons qui le précèdent. Sur le plan des paroles, « The Divine » est aussi l’une des compositions les plus puissantes de l’album dans sa façon de parler de la recherche de quelque chose de plus grand que soi et de la tentative d’être meilleur. 

La seconde moitié de l’album devient très introspective à la fin de l’histoire, avec « One Foot First » qui pose la question « En quoi croyez-vous ? » (What do you believe in?) et « A Total Dream » qui nous ramènera à « Apollo », avec le protagoniste qui remet tout en question. Certaines des chansons les plus fortes de l’album touchent également à leur fin. « Always You » et le morceau suivant, « Church », qui, nous incitent tout particulièrement à nous tourner vers l’intérieur et à réaliser que nous avons de grand en nous

Yonder est un album fantastique parce qu’il y a quelque chose de nouveau à en retirer à chaque écoute. Qu’il s’agisse de l’écriture spectaculaire et futuriste de la chanson, de l’histoire cinématographique, des messages sous-jacents d’amour-propre, de communauté et de compassion ou de quelque chose d’autre, il ne sera pas difficile pour les auditeurs de se connecter à cet album d’une manière ou d’une autre. Ajoutez à cela le désir de Charles Fauna d’opérer un changement agrâce à cet opus, et il est impossible de ne pas se sentir inspiré au moment moment où l’album se termine. 

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.