Mija: « Desert Trash »

Mija a sorti son nouvel album Desert Trash et on peut dire, à lécoute dudit album, que l’ancienne DJ d’EDM sort de sa zone de confort avec ce projet d sans rendre hommage au genre qui l’a amenée là où elle est aujourd’hui. Avec ses 13 titres, cet album est sûr d’emmener tous ceux qui l’écoutent dans une expédition intéressante à travers la forme la plus pure de Mija.

L’album est rempli d’une grande diversité d’humeurs, de personnages et d’émotions évoquées. Parfois, il est sombre de chez sombre. Dans de nombreuses chansons, les percussions occupent le devant de la scène, incorporant des tambours en forme de ventre, associés à un 808 intense qui alourdit la chanson. D’autres chants sont très légers de chez légers. Partout, une phrase musicale répétitive semble être une caractéristique très commune de beaucoup de ces chansons.

« Cover Me » est l’une des chansons les plus légères et elle permet de contraster la lourdeur des autres morceaux et on a l’impression d’entendre quelque chose que l’on s’attendrait à entendre en ouvrant une boîte à musique. À l’opposé, des titres comme « Get Excited » sont on ne peut plus sombres et serait la chanson-thème idéale pour une promenade dans une ruelle onscure au milieu de la nuit.

Une phrase musicale répétitive semble être également une caractéristique très commune de beaucoup de ces chansons on l’entendra par exemple sur des chansons comme « So Close », où ce qui ressemble à une clarinette donne à la composition une atmopshère égyptienne. Ce titre capture le mieux l’essence du titre de l’album, « Desert Trash ». Mija fait un excellent travail sur ce son, en montrant combien de sons et de textures elle peut travailler magistralement sur un support cohésif.

Alors que « So Close » ressemblera sonc à une promenade avec un sphinx, des morceaux comme « The Thrill » donneront l’impression que l’on tombe dans un trou noir sans fin. Une fois de plus, en utilisant le schéma de répétition, le riff de piano de cette chanson est si obsédant et obscur qu’il procure un sentiment d’apesanteur absolue. Une chose est sûre, avec les compositions de cet album, on ne saura jamais où le prochain morceau nous mènera.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.