Mystery Jets: « A Billion Heartbeats »

Initialement prévu pour septembre de l’année dernière, A Billion Heartbeats a été soudainement reporté lorsque le chanteur Blaine Harrison a été hospitalisé pour une grave infection de la jambe et a dû être opéré d’urgence.

Harrison, qui est né avec le spina-bifida, utilise régulièrement sa tribune dans Mystery Jets pour louer le travail inestimable que le NHS a fait pour lui et pour ce pays ; c’est par une amère coïncidence que la date de réédition nous place au milieu d’une pandémie sanitaire mondiale, mais alors que COVID-19 ferme le pays, cet album nous exhorte à juste titre à se battre pour l’avenir du service de santé qui est l’apanage de nombreux pays en Europe..

Défenseurs de longue date du changement social, Harrison et les autres membres de Mystery Jets se sont déjà exprimés sur des causes telles que la crise des réfugiés, l’urgence climatique et le soutien à la santé mentale. En janvier, ils ont animé un panel de discussion, diffusé sur Youtube, pour faire avancer ces questions avant la sortie de A Billion Heartbeats, dans le but d’inciter à l‘esprit à la conteattaion. Harrison explique qu’après avoir emménagé dans une maison de Trafalgar Square, il assistait régulièrement aux manifestations de groupes représentant toutes les extrémités de l’échelle politique et sociale, ce qui a inspiré l’écriture de nombre de ces chansons. Avec le pouvoir unificateur de la musique à leurs côtés, les Mystery Jets espèrent rallier une réponse pour guérir une nation fracturée.

Musicalement, ce n’est pas très éloigné de leur son déjà établi – à peine plus lourd et un peu plus brut par endroits – mais c’est la passion, la profondeur et la réalité qui se cachent derrière les messages de cet album qui le portent à des lieues devant tout ce qu’ils ont fait auparavant. La voix émotionnelle très reconnaissable de Harrison ne chante plus des histoires d’amour obscures, mais encourage un mouvement et exige de l’action.

Le morceau le plus audacieux de l’album, « Screwdriver », traite de l’idée du bien et répand le désir d’éradiquer la haine véhiculer par l’alt-right par l’amour, en avançant que « Un ennemi n’est que ce avec quoi on le combat ». (An enemy is only what you fight them with) Ailleurs, on pointe du doigt les responsables de « History Has It’s Eyes On You » tout en se penchant sur notre responsabilité les uns envers les autres, pour façonner un avenir plus positif et plus solidaire.

L’accent le plus fort revient bien sûr sur notre service de santé, avec le premier « single » sorti de l’album, « Hospital Radio », qui est un merci à tous les travailleurs du NHS, et un rassemblement pour sauver son avenir face à un gouvernement avide d’argent, qui se termine par le refrain chanté « Notre sans n’est pas à vendre ! »

Alors que le titre « Watch Yourself Disappear », à la fois émotionnel et positif, est un regard plus approfondi sur les services de santé mentale essentiels que le NHS fournit, le titre de l’album appelle l’humanité à garder à l’esprit que, derrière tout cela, nous sommes tous les mêmes. En commençant par la question douloureusement pertinente « Pourquoi faut-il une tragédie pour que nos vraies couleurs se révèlent ? » (Why does it take a tragedy to make our true colours come out) il nous est rappelé de nous entraider et de compatir les uns avec les autres – de briser toutes les divisions au sein de notre société et de faire preuve de compassion.

À une époque où beaucoup ont soif d’évasion, Un milliard de battements de cœur pourrait frapper un peu trop près de chez eux pour être vraiment apprécié en ce moment. Mais dans les mois difficiles à venir, il sera important de se rappeler les valeurs d’unité pour lesquelles les Mystery Jets font campagne ici ; il ne fait aucun doute que l’on peut considérer cet album comme essentiel du climat social d’aujourd’hui de par son discours articulé quoi qu’un peu didactique  tout en faisant abstraction de ses propres qualités artistiques.

**1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.