Cable Ties: « Far Enough »

Les Australiens, sur leur deuxième album, abordent le proto punk répétitif. Cable Ties peuvent, en effet, facilement délivrer une chanson rock classique et énergique, puis un numéro post-punk intense. Ils l’ont prouvé lors de leurs débuts en 2017, et maintenant ils le font à nouveau disque Far Enough.

Le trio de Melbourne combine Garage Rock et Post Punk dans les styles mentionnés ci-dessus. Le punk entre le proto et le post est négligé.Tant qu’il est rapide et dur l’éventail ne sera pas négligé.

La chanteuse Jenny McKechnie maîtrise les différentes ambiances et suit fidèlement l’instrumentation ; que ce soit avec le rugissement ou la narration, tout fonctionnera sans à coups.

« Hope » est une ouverture pleine d’âme, qui se dirige vers le Hard Rock. Plutôt dispensable, comme la doublette épaisse que constituent « Not My Story » et « Self-made Man ». Des choses fantastiques se passent ensuite avec « Tell Them Where To Go » avec sa basse à spectre large et « Sandcastle » dont la fluidité atmosphérique ravit.

On sera captivé également sur un « Lani » qui s’étendra sur sept minutes ainsi que par un « Anger’s Not Enough », galement stoïque et dense. Une partie excellente, un autre moins enthousiasmante ; preuves à faire mais admis à une séance de rattrapage.

*11/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.