TOPS: « I Feel Alive »

Ce quatuor montréalais est parvenu à nourrir un style radio pop AM décalée depuis maintenant trois albums et I Feel Alive enous livre ici un raffinement encore plus profond de ce son. Les accroches sont imposanyes et la voix de la chanteuse Jane Penny est plus audacieuse que jamais. Le groupe joue avec juste assez d’une touche expérimentale pour ajouter un vernis moderne à sa pop vintage.

La chanson-titre se situe à mi-chemin entre Fleetwood Mac et la jangly pop décalée d’Ariel Pink. Son refrain est le meilleur moment de l’album pour nos oreilles, et la voix de Penny s’imprime tout au long du disque. Ajoutez à cela un travail de guitare addictif et vous obtenez ici un point culminant incontesté de ce que peut être la pop. Si les autres morceaux ne sont pas aussi massifs, “OK Fine Whatever” et “Witching Hour » n’en demeurent pas moins également très accrocheurs.

L’album s’appuie également sur une pop synthé refroidie. »Ballads & Sad Movies » voit Penny prendre un souffle soutenu par le grand combo de synthés glacés et de chauds coups de guitare. Cette approche se démarque des textures de synthé des années 1980 tout en révélant un côté plus intime du groupe. C’est un changement de la formule habituelle du groupe, mais ce n’est en aucun cas une formule malvenue. 

Bien que le groupe n’ait clairement pas peur des accroches pop, TOPS intègre également des moments d’expérimentation qui donnent au groupe sa propre identité. Le morceau d’ouverture « Direct Sunlight » a un solo de flûte inspiré qui ajoute beaucoup de saveur au morceau. La flûte de Penny est ici un élément plus significatif qu’elle attribue au groupe qui enregistre pour la première fois avec la claviériste Marta Cikojevic. Penny dit dans la bio de l’album : « Le fait que Marta soit aux commandes m’a permis d’atteindre ma flûte et m’a donné la chance d’intégrer mon jeu de flûte au processus d’écriture, en l’utilisant comme un instrument expressif plutôt que comme un élément de production comme c’était le cas par le passé ».

Le groupe joue également avec des séquences de synthétiseur avec “Colder & Closer », ce qui donne à la chanson un éclat cool et renforce la paranoïa des paroles d’ouverture. Ces changements subtils dans la formule TOPS permettent à I Feel Alive de se présenter comme un élargissement de la palette sonore du groupe.

La qualité est un peu moins bonne dans la deuxième moitié de l’album. Les morceaux plus lents comme « Take Down » et le plus proche « Too Much » brisent l’élan du LP, et manquent certains des grooves aigus et accrocheurs qui font briller la première moitié. Bien que pas mal, ils tombent un peu sur le côté oubliable. Mais dans l’ensemble, l’album compte beaucoup plus de succès que de ratés.

La constance est le maître mot de TOPS. I Feel Alive ne change certainement rien à cela. Ceux qui sont déjà fans des chansons pop charmantes et accrocheuses du combo ne trouveront pas grand-chose à décevoir ici. De plus, l’album élargit le son du groupe de manière subtile. Tout ce qui fait la grandeur du groupe est toujours là et, si vous cherchez de la pop vintage amusante, vous ne pourrez pas vous tromper avec I Feel Alive rempli de vie.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :