Gordian Stimm: « Your Body In On Itself »

Les six chansons de ce premier disque, enregistrées entre 2013 et 2020, couvrent plusieurs genres et abordent toutes sortes de sujets vitaux. Gordian Stimm (Maeve de itoldyouiwouldeatyou) tente de donner un sens à la physicalité et aux émotions tangibles et imaginaires.

Le LP s’ouvre sur le titre de 7 minutes « Bleeding Out in a Septic Tank » », un morceau plein de imprévus, de notes de piano et de samples, où Gordian Stimm évoque la « merde pour le cerveau » (shit for brains) et examine le pouvoir de la psychiatrie. Le son pop fracturé se situe quelque part entre Times New Viking, Thom Yorke et Sophie alors que son chant synthétisé flotte sur un gros son de basse : « J’ai été validé bien au-delà de ma date de péremption » (I’ve been validated well and truly past my sell-by date). Elle se termine par des cris d’émotion : « Je tourne les talons mais je suis toujours là » ( click my heels but I’m still here). « ia Mater (Sorry Mate) » suit rapidement et cette chanson s’oriente davantage vers l’électronique moderne de style Baths avec des paroles poignantes : « Une autre pensée à miner, un autre sentiment coincé à l’intérieur » (Another thought to undermine, another feeling stuck inside) ; « La vérité fait mal bien que je ne comprenne pas le but, mes dents vont mâcher les souvenirs in situ » (Truth hurts though I don’t get the point, my teeth will chew through the memories in situ).

Avec des phrases comme « Garder la fantaisie vivante, comme un puritain qui s’agite, je te vénère car je vis pour tes petits soupirs » (keeping the fantasy alive, like a puritan flailing, I will worship you for I live for your little sighs), « Miscellaneous Body Parts » est une sorte de chanson d’amour. Elle s’ouvre dans un style plus traditionnellement accessible, mais aborde des sujets importants et vitaux en se tournant vers un son qui ravira les fans de Wind in the Wires – l’ère Patrick Wolf : « Déployez vos, nos, mes diverses parties du corps » (Fold out your, our, my miscellaneous body parts). Ces vibrations de conte de fées gothique se poursuivent jusqu’à « The Very Best of Friends » – en particulier dans ses premières lignes qui ne manqueront pas de vous « démanger » : « Poux ! Des poux ! ont trouvé le moyen de s’introduire dans mon crâne. Maintenant que je suis une mère pour eux, je peux me sentir comblée » (Lice! Lice! Have found a way to scurry into my skull. Now that I’m a mother to them I can feel fulfilled ).

Gordian Stimm parle ensuite des ténias, des parasites et du shopping à un supermarché Waitrose et explique comment le fait de vivre dans cet environnement toxique lui a donné l’impression d’avoir enfin trouvé un foyer, bel examen de la façon dont les relations toxiques peuvent affecter les actions, les mentalités et les personnalités – et pas toujours pour le mieux…

« Song for Self Help » est une autre pcomposition très personnelle où Maeve s’ouvre vraiment ; une de ces chansons aignées dans l’électronique qui aborde des sujets tels que la dysmorphie corporelle, l’importance de la santé mentale et l’impact de l’automutilation : « Mon corps est trop bousillé et bizarre. Rien de ce que je fais ne le changera » (My body is too fucked and weird. Nothing that I do will change it’) ; « Je n’arrive pas à comprendre ce que je suis, alors maintenant je laisse des bleus sur mon visage » (I can’t seem to work it out what the fuck I am so now I’m leaving bruises on my face). Le dernier morceau, « Synthetic Retinas », est une autre pièce puissante qui offre un aperçu des pensées les plus intimes de Maeve, alors que sa voix douloureuse exprime comment « je peux ressentir quelque chose que je n’ai peut-être jamais ressenti auparavant » (I can feel something that maybe I haven’t felt before) avant de passer à une fin convenablement paroxistique comme se doit d’être la conclusion des albums habités et néo-gothiques..

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.