Clem Leek: « Land Air And Sea »

Clem Leek est un musicien anglais qui travaille une matière sonore à base de guitares, de piano, de drone mais toujours chargé d’une mélancolie divinement néo-classique. De ce point de vue, Land Air And Sea serait témoignage de son penchant le plus romantique, en particulier au moyen d’un lyrisme assumé guère éloigné d’une scène asiatique de type Flica mais aussi de l’école française. Toutefois, Land Air And Sea n’est pas à proprement parler un disque de piano solo, du moins totalement. Certaines plages comme « Sea » évoqueront le Tim Linghaus de Memory Sketches (2018) quand d’autres se rapprocheront de Rest le chef d’oeuvre du même Clem Leek

Le titre, à lui seul, donne beaucoup d’indices sur les climats de l’album. C’est, en effet, un disque à la fois terrien, enraciné fermement dans le sol et ses racines, mais également aérien fuyant les certitudes à l’image du splendide Lake. Liquide aussi comme un radeau qui dérive à vue, une lente mais nécessaire errance.

Clem Leek signe encore une fois une oeuvre forte au parfum singulier, à l’élégance délicate, un son que l’on reconnaît immédiatement. C’est ce que l’on appelle une vision et, sans doute, une identité

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.