The Acrylics: « Sinking In »

Être un artiste est  un idéal glamour mais il mais rend humble dans la pratique. Voilà quelque chose que The Acrylics ressentent clairement et leur Sinking In capture parfaitement ce sentiment de décalage entre illusion et réalit avec une authenticité absolue. 

L’album s’ouvre sur le rock tranchant et décalé de « Haze », un labyrinthe de riffs acérés comme par une lame de rasoir, de rythmes tumultueux et de grooves descendants à l’infini, capturant le délire de l’équilibre trop commun entre travail et vie privée sous la forme d’un hymne funèbre croustillant et punk façon Pissed Jeans. Des vibrations post-punk aquatiques se mêlent à une mousse abrasive sur le titre « Retrea », un plaidoyer pour l’apaisement, tandis que le morceau-titre importe un cauchemar dark-core pour évoquer un nuage noir d’accords acides et de réverbération tonitruante pour effacer le soleil sur les collines de Santa Rosa ; un soleil moqueur bien sûr. Bien que The Acrylics soient un groupe de hardcore, leur son se démarque des reprises de plus en plus populaires du metalcore de groupes comme Code Orange et Turnstile, afin de couvrir les routes secondaires desséchées de l’Ouest spirituellement stériles avec une ferveur fataliste qui rappelle les groupes de noise rock comme KEN Mode et Annihilation Time, dont l’influence est la plus importante sur un « Awake » sont la déflagration fait penser à un blitz. L’ambition du combo de capturer plus que l’agression brute est rontrastée par la torpeur glaciale des deux interludes instrumentaux ; le pensif « Closer », et un « In Motion » mécanique et tordu par l’enfer.

Le monde d’aujourd’hui est construit pour vos mettre à genoux, ses pressions et ses exigences sont incompatibles avec l’existence humaine ou tout semblant de sens durable ou transcendant. Parfois, tout ce que nous pouvons faire pour survivre, c’est d’enfouir la terre sous nos pieds et d’espérer trouver un endroit confortable pour dormir dans le trou que nous avons creusé. The Acrylics saisissent cette angoisse fondamentale et lancent donc ce Sinking In éruptif, comme une fusée éclairante dans la nuit, pour chasser les ombres et nous rappeler, dans un élan qui se veut salvateur, que nous ne menons pas cette guerre contre cette humanité percluse et perdue dans l’isolement.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.