Rapid Talk: « Interview de The Paranoyds »

« Nous sommes tous très proches », dit Lexi Funston, guitariste/chanteuse des Paranoyds. « Nous nous sommes tous rencontrés au lycée, où nous sommes toutes devenus les meilleures amies du monde. » Le groupe est complété par Staz Lindes (basse/voix), Laila Hashemi (clavier/voix) et David Ruiz (batterie/voix). Carnage Bargain, l’album dynamique de des Paranoyds, est un disque 100% californien. Leurs chansons fleurent agréablement les rues de L.A. qui sont à la fois Funhouse et « destroy ». The Paranoyds sont, à cet égard, une version réinventée et tordue de la jeunesse perdue de L.A.

« Nous trouvons l’inspiration à différents endroits de la ville. Chaque petite ville a ses propres activités : le westside, l’eastside, plus précisément [ces] quartiers. Chacun fait son truc », dit Funston. Nous avons beaucoup de mal à vivre dans une ville où on ne marche pas, mais nous nous rattrapons en conduisant. J’ai l’impression que nous allons partout à L.A. toutes les quatre. » Le titre « Egg Salad », extrait de Carnage Bargain, fait référence à des endroits d’Hollywood : « Walk down Cherokee / Looking for a treat »

Le spectacle vivant des Paranoyds est cinétique et explosif. La meilleure façon de le décrire serait de les comparer aux lance-flammes d’un film de Quentin Tarantino. The Paranoyds peuvent jouer à n’importe quelle adresse : à partir de 1000 Vin Scully Ave. (Dodger Stadium), à l’arrière de l’arène au 1111 S. Figueroa St. (Staples Center), à une représentation pour les fantômes au Cherokee Building au 6646 Hollywood Blvd. Les Paranoyds ont maintenant porté leur son à l’échelle nationale, faisant découvrir leur version de la Californie à d’autres publics et à d’autres adresses. « Il y a tellement d’action quand vous êtes sur la route que c’est un peu juste pour le plaisir », dit Funston à propos des tournées. «  [C’est] amusant de s’évader pendant quelques semaines. Faire ce qu’on aime et passer du temps avec des amis ». Un titre qui se distingue lors de leurs concerts est la chanson « Bear », un thriller à la guitare qui se joue comme dans un parc d’attractions. « Cette chanson est l’adieu final. Nous adorons la jouer. » Dit Funston. « Toute notre énergie, tout ce que nous avons va dans cette chanson. Que nous jouions devant quelques personnes ou à guichets fermés, c’est toujours plus amusant de jouer  ainsi.»

Le son des Paranoyds est un ragoût créatif compliqué. « Nous aimons Devo. Nous les avons vus à Desert Daze. C’était l’une de leurs dernières fois à jouer ensemble. C’était une belle machine bien réglée. C’était génial, dit Funston à propos de certaines des influences du groupe. Aussi : X, Television, le son proto-punk du début des années 70. » The Paranoyds assument parfaitement leurs influences, mais ielles affichent aussi leur propre son, unique et original. « Staz ou moi-même, on va trouver l’intro/verse/chœur, et ensuite on l’apportera au groupe pour le structurer et remplir les parties, une sorte d’atelier. C’est très impliqué », dit Funston. « Chacun vient avec son propre rôle. C’est bien. C’est une expérience de collaboration ».

« Nous n’avons pas de manager », explique M. Funston à propos de l’approche « DIY » du groupe. « Nous faisons nous-mêmes autant que nous le pouvons. » Cette philosophie du « Do It Yourself » s’accompagne d’une nuance – Staz Lindes vient d’une famille d’industriels fous. Son père, Hal Lindes, est un célèbre joueur de session et a joué à une époque dans Dire Straits. C’est bien que Staz puisse toujours demander à son père. C’est utile quand on a quelqu’un qui a cette formation et ces connaissances », dit M. Funston. « Staz a également une carrière de mannequin. Elle est mannequin depuis qu’elle a 16 ans. Elle le fait depuis plus longtemps que le groupe. Les choses se chevauchent – le mannequinat et l’industrie de la musique. C’est bien qu’elle soit capable de vérifier les choses qui ne vont pas. Elle sait comment les choses doivent être faites, ce qui est génial ».

Pour ce qui est de la suite, M. Funston déclare : « Nous prévoyons de sortir un « single » dans les deux mois à venir, et nous aimerions idéalement sortir quelque chose l’année prochaine. Probablement un E.P. Nous sommes encore en train de déterminer le calendrier avec tout ce qui se passe en ce moment ». The Paranoyds joueront autant qu’elles le peuvent dans la Cité des Anges : « Nous avons vraiment hâte d’attraper un peu d’hiver. Nous avons adoré jouer. Tout est plus intime. Le live se nourrit de ce que le public prépare. Je pense que les gens sont impatients de sortir, de s’amuser, de transpirer et de bouger un peu. Je pense que nous serions un bon groupe pour ça ». Et un petit Carnage Bargain est bon pour toute bonne âme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.