The Orielles: « Disco Volador »

Il serait difficile de trouver un autre groupe en 2020 qui sonne comme les jeunes d’Halifax qui on pour nom The Orielles. Dans la foulée de leur premier album Silver Dollar Moment, le trio devenu quatuor mélange une tonne d’influences pour créer un paysage sonore luxuriant avec une touche kitsch des années 70. Le « single » « Bobbi’s Second World » a introduit un nouvel élément plus percutant dans le son déjà assez extravagant du groupe, et il reste un point fort avec ses sections de synthétiseur et ses chants de gang. Le reste du disque est plus discret, dans la veine de Yo La Tengo ou de Stereolab : parfaitement agréable, mais une écoute plus passive.

C’est l’esthétique qui permet à Disco Volador de s’affranchir de l’emprise de la mollesse. De l’illustration saisissante à la chanson thème « Space Samba », qui clôt l’album par un tsunami de bongos et de distorsions de guitare, The Orielles parviennent à peindre un monde de couleurs et de saveurs dans lequel il fait bon se perdre.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.