The Proper Ornaments: « Mission Bells »

Il y a, semble-t-il, de nombreux cas de coïncidences, de stimuli dans la vie où l’on ne sait pas trop quoi faire. Pour nous, alors que le nouvel album Mission Bells de The Proper Ornaments sonne discrètement à ses oreilles, il y a au moins deux choses qui ressortent, chacune d’entre elles se situant sur le spectre entre le remarquable et le stupéfiant, même si elles manquent une chose que l’on pourrait appeler de la fanfare.

L’une d’entre elles est la reprise en virgule inversée de « Downtown » » le tube pop mondial de 1964 qui, pendant une courte période, a permis à Petula Clark de se faire un nom aussi connu que les Beatles. Si vous entendez cette chanson dans votre tête vous percevrez sans doute pourquoi cette reprise est approchée de manière presque obtuse, dans la mesure où elle remplace l’étincelante montée de la pop qui a résonné au fil des décennies ; une chanson ici est composée et réarrangée ddur un mode acoustique qui en extrait une beauté solitaire d’une telle profondeur que vous ne saurez plus où vous en êtes avec l’original. C’est une véritable révélation, iconoclaste malgré elle (la deuxième chose un peu déroutante, d’ailleurs, a été de découvrir, après toutes ces années, que la chanson a été écrite par Frank Sinatra, ce qui rend doublement choquant et bizarre lle fait que l’on découvre son auteur par le biais de cette version radicalement réimaginée. Que le disque se termine par un titre intitulé « WWFSD » – avec une interrogation sur le ens de « FS » signifie – complète l’épithète de bizarrerie que l’on est tenté de coller au combo.

Le fait est, en ce qui concerne le contexte global de Mission Bells, que l’on reçoive le traitement de clair-obscur discret, voire vivant, est la quintessence du sens du combo. The Proper Ornaments – les fondateurs James Hoare, Bobby Syme et Max Oscarnold, rejoints ici par la bassiste itinérante Nathalie Bruno – ont été dès le départ cette entité unique, un groupe pop indépendant qui a puisé son inspiration dans les linceuls, les ombres et les doutes de la condition moderne, une condition qui, nous pouvons en convenir, n’a pas vraiment fleuri avec l’optimisme ces derniers temps. Vu sous cet angle, l’album peut à juste titre être entendu comme une dose de soutien obstiné contre le goût inévitable de l’amertume que peut laisser dans notre bouche la fin de chaque journée.

Comme les pionniers du slowcore Idaho avec un penchant nettement britannique (ou les Weather Prophets), la majorité des morceaux de Mission Bells, de l’entrée en matière poignante de « Purple Heart » à la douce pop click-clack de « Black Tar », en passant par la mélancolie généralisée de « Echoes », son crochet de la longueur d’une chanson qui rappelle Lennon à son plus universel, jusqu’au final « Tin Soldiers » avec son carillon et sa tristesse et son désespoir, planent dans les limbes de nos cortex d’écoute avec un air aussi mélodieux que pensif et sombre. Bien que dans ses arrangements et sa tonalité, il y ait beaucoup trop de majesté pour être assez désinvolte pour dire que The Proper Ornaments met le « fun » dans le funèbre ici, il semble néanmoins que le but de Mission Bells aurait pu être de rendre moins aiguë la douleur de ce moment kafkaïen mondial actuel, même s’il le reconnaît pleinement.

Au fond, donc, comme l’a ordonné le médecin (le psy, le sage, peu importe), voici une belle musique pop entraînante qui a permis de faire disparaître la lumière avec, sous-jacent,l’espoir qu’elle puisse réapparaître.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.