Chris Kenna Band: « White Line Fever »

Guitariste australien installé désormais à Paris, Chris Kenna et son Band évolue dans un répertoire blues-rock aux forts accents roots. Ces derniers sont servis par une voix rauque et rouillée accompagnant judicieusement quelques thèmes propres au rock et au blues, à savoir les dérives ou addictions (« A Little drop of Poison », « White Line Fever »).

Bref un petit condensé très « road album » et loin des clichés centré là où Kenna et son groupe se produisent en « live » et où on pourra entendre, au mieux, les effluves de, qui J.Geils Band, qui Moon Martin.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :