Grimes: « Miss Anthropocene »

Le Canada continue de produire des artistes dont la musique s’inspire de la Nouvelle Vague, de la Synthpop et de l’Electropop ; par exemple Lights (Everybody Breaks a Glass), Chromeo (Fancy Footworks), Crystal Castles (Not in Love), Dragonette (Live in This City), Electric Youth « We Are the Youth) et Purity Ring (Cartographist) . Il est rare, toutefois, de rencontrer quelque chose qui s’aventure dans les recoins froids et sombres du genre. C‘est pourtant dans ce registre que Grimes se distingue.

Grimes, ainsi que les artistes susmentionnés, ont tous joué un rôle dans l’éclaircissement du genre à la fin des dix dernières années ; mais pour la nouvelle décennie qui vient de commencer, Grimes prend la tête.

Né le 17 mars 1988 à Vancouver, en Colombie-Britannique, Grimes est en fait l’auteur-compositeur-interprète et producteur de disques Claire Elise Boucher. Depuis le début de sa carrière musicale, en 2007, Grimes a déjà sorti quatre albums complets – de Geidi Primes en 2010 à Art Angel en 2015 – et un nouveau est à venir. Ce cinquième album de Grimes, Miss Anthropocene, est plus sombre et plus audacieux, s’écartant de la prédisposition lumineuse et optimiste de son prédécesseur.

Miss Anthropocene est un concept-album concept sur la déesse anthropomorphe du changement climatique, inspirée de la mythologie romaine. Il s’ouvre sur la dangereuse et subtile mouture industrielle de « So Heavy I Fell through the Earth », qui s’aligne facilement sur les pionniers de la vague éthérée comme Dead Can Dance (« Yulunga [Spirit Dance »), Cocteau Twins (« Seekers Who Are Lovers ») et Enigma (« Age of Loneliness »). Vient ensuite la passion frénétique et séduisante de « Darkseid », dont le sentiment d’urgence trouble l’ambiance avec une morosité imminente. « Delete Forever », en revanche, apportera un changement de style – acoustique à la guitare, folklorique, brut et minimaliste.

« Violence » ondule ensuite son rythme hypnotique, entraînant l’auditeur dans un voyage dans le désert interdit de l’esprit. Un autre morceau inspiré du Moyen-Orient est ensuite joué sous la forme de « 4ÆM », un morceau plein de fraîcheur et d’exotisme. Il y a encore la lente et séduisante ballade gothique, « New Gods », qui enveloppe les sens de l’auditeur avec son paysage sonore luxuriant d’orchestration qui sert de doux lit à la voix douloureuse et fantomatique de Boucher.

« My Name Is Dark » est un autre type decréature, attirant mais effrayant, palpitant mais repoussant. Le « You’ll Miss Me when I’m Not Around » qui suit ramène l’auditeur à la réalité, après l’avoir soumis à un déferlement d’œuvres d’art soniques de l’autre monde ; sûrement une œuvre remarquable avec ses tendances pop. Autre temps fort de l’album, le tout aussi gothique et romantique « Before the Fever » se poursuit dans la même ambiance et la même musicalité.

Enfin, Grimes conclut Miss Anthropocene avec un collage plutôt expérimental de belles mélodies et d’harmonies : « Idoru » est incontestablement un parfait titre de sept minutes plus proche d’un album bien conçu et bien tissé – une pièce de résistance qui peut être considérée comme un classique instantané.

Bien qu’elle n’en soit qu’à ses débuts, la musique des années 2020, avec son avenir, semble déjà brillante et pleine d’espoir ; et ce, grâce à une série de nouveaux albums prometteurs qui remplissent lentement ses coffres sonores encore spacieux. Et à ce stade précoce, Grimes est certainement en train de s’assurer rapidement une place dans les archives internationales de la musique New Wave, Indie et Alternative pour les années 2020.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.