Spanish Love Songs: « Brave Faces Everyone »

Le groupe punk de Los Angeles Spanish Love Songs a commencé à faire sensation en 2018 avec son deuxième album, Schmaltz, un disque viscéralement candide qui a alimenté de culpabilité, de doute de soi et d’anxiété intériorisée la plupart des autres combos pop punks tant il en était différent. Et c’était précisément cela qui en avait fait un opus prometteur.

Avec leur troisième album, Spanish Love Songs ont atteint leur potentiel. Brave Faces Everyone est un énorme bond en avant par rapport à leur travail précédent, assez pour surmonter ces comparaisons. Le groupe a beaucoup travaillé pour affiner son son et le rendre plus grand, plus complet et plus audacieux. Il y a plus d’harmonie, de texture et de structure dans chaque chanson, et les refrains sont énormes et édifiants.

Le changement d’approche le plus fondamental est l’orientation vers l’extérieur de ces compositions le chanteur Dylan Slocum transformant son style confessionnel en un cri de ralliement. Au cours des deux dernières années, il avait décidé qu’il était plus utile d’écrire de la musique comme une forme de thérapie de groupe que de l’utiliser comme une occasion de se défouler. Plutôt que de griffonner dans un carnet, il s’imagine en pleine conversation – celle que vous avez avec un ami proche sur le chemin du retour du bar, quand vous êtes à la fois éméché et assez fatigué pour vous demander à quoi tout cela sert. Le résultat en est non plus « malheur à moi » mais « malheur à nous » et là est la grande différence.

Ainsi, « Losers » est un essai sur la vie millénaire, qui capture le mécontentement, non pas d’un seul individu, mais d’une génération entière celle-là même qui traverse l’existence d’une manière sombre, mais qui vous donne aussi l’impression d’être encouragé – comme si vous faisiez partie de quelque chose. Slocum chante les conséquences humaines de la précarité de l’emploi, de la disparité des richesses et de l’es prix astronomiques du logement ; il s’attaque au péril mortel du système de santé américain et à toutes ces réflexions sans cervelle sur la façon dont les millénaristes ont tué le les repas d’affaires (« power lunch) ou autre. We’re mediocre / We’re losers, forever » (Nous sommes médiocres / Nous sommes perdants, pour toujours), chante-t-il, espérant surmonter le désavantage grâce à la puissance de l’esprit d’équipe. « he cost of living means the cost to stay alive » (Le coût de la vie signifie le coût pour rester en vie), résume-t-il plus tard dans la suite, « Losers, Pt. 2. »

Tout le monde se débat dans les dettes et la mort, en évoquant les maladies mentales, la crise des opiacés, les fusillades de masse, le changement climatique et d’autres préoccupations du XXIe siècle. Cet album transforme la désillusion en un hymne, vous invitant à chanter chaque chanson avec chaque parcelle de vous-même. C’est un disque pour les jeunes qui vivent dans des appartements hors de prix, qui passent des heures à faire défiler leurs flux Twitter et à s’informer sur la dernière catastrophe environnementale, la dernière guerre au Moyen-Orient, le dernier massacre à l’arme à feu. Il offre un confort sans évasion.

Au moment où la chanson-titre met fin à la série, Slocum se rend compte que les choses ont peut-être toujours été mauvaises ; « Living paycheque to paycheque / Like my parents / And their parents / And their parents before them, » chante-t’il , « We were never broken / Life’s just very long. » (De chèque de paie en chèque de paie / Comme mes parents / Et leurs parents / Et leurs parents avant eux/ On n’a jamais été brisés / La vie est juste très longue.) La philosophie centrale de Brave Faces Everyone est que les choses vont mal et qu’il n’y a pas de moyen clair de les améliorer, donc tout ce que vous pouvez faire, c’est vous préparer pour la suite. Ceci n’est pas un album sur et pour la prospérité, il s’agit simplement d’essayer de s’en sortir , mais de s’en sortir- ensemble.

***1/2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.