Long Arm: « Silent Opera »

Le Russe Long Arm n’a pas son pareil pour composer des musiques à forte densité émotionnelle à partir de « samples » tirés de vieux vinyles.

Son précédent album, Darkly, contenait avec des morceaux tirés de bandes sonores de films noirs et on retrouve ici Georgy Kotunov dans sa dernière production où figure cet assemblage toujours aussi majestueux d’échantillons sonores venus de divers horizons.

Qu’elle soit jazz ou classique, la musique échantillonnée par ce pianiste de formation donne vie à des morceaux à forte densité cinématographique, d’une beauté et d’une profondeur indéniable, révélant chez l’auditeur des émotions fugaces. Sans aucun doute l’un des albums majeurs d’un genre où trônent des musiciens comme Kid Koala, Amon Tobin, DJ Shadow ou Cinematic Orchestra ; des artistes dont il est le digne héritier.

***1/2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.