Blossoms: « Foolish Loving Spaces »

Avoir des amis fidèles est une chose gratifiante mais, mesuré sur une échelle d’intensité, il y a probablement une autre sensation beaucoup plus exaltante : le sentiment d’être amoureux. Avec ce nouveau projet, le fleader et compositeur de Blossoms, Tom Ogden, offre une vision originale de ce que cela peut donner.

Mais, et il y a un grand « mais », Foolish Loving Spaces pousse le thème de l’amour aussi loin qu’il le peut. Musicalement et lyriquement, les choses vont plus loin, et le troisième album du groupe de Stockport est plus ambitieux, plus direct que tout ce qui a précédé.

Mature et merveilleusement riche, il représente une rencontre parfaite entre la haute ambition et la confiance – avoir la confiance d’être ambitieux mais aussi savoir quand faire confiance aux gens. Quand quelque chose est vraiment bon, la tentation de faire des changements n’a pas lieu d’être, et Blossoms continue de travailler avec James Skelly sur ce disque.

Les compétences transférables sont toujours les bienvenues et les riffs combinés à une splendide écriture de chansons ont toujours fait partie de la raison d’être de Blossoms, et ce disque en est chargé. Groovy au point qu’il devient tentant de se demander comment, quand et où tout cela est arrivé.

Un été passé à écouter trois disques : Stop Making Sense de Talking Heads, The Joshua Tree de U2 et Screamadelica de Primal Scream a planté les graines de l’inspiration derrière « Foolish Loving Spaces ». Les albums emblématiques sont peut-être ce qui a semé quelques graines, mais ce qui a suivi est une manière étonnante d’appliquer ces influences. L’atmosphère et la vitalité de ce disque rappellent Abba, les Bee Gees, Fleetwood Mac et les Beatles.

Majestueux mais groovy, le premier titre, « If You Think This Is Real Life », éclate d’une énergie explosive. En voyant les mots « real life » apparaître à la télévision, Ogden les a entrés dans son application et le titre en est sorti. C’est une épreuve infectieuse et funky où le rythme est maintenu pour être immédiatement suivi par la guitare slide entraînante et l’euphorie que l’on retrouve sur « Your Girlfriend » et un funky « The Keeper » qui doit beaucoup à Primal Scream . Puis les choses vont changer avecu un fascinant « My Swimming Brain » un morceau estival et léger avec de somptueux et doucereux chœurs.

L’utilisation de guitares réverbérantes et de lap steel montre, en outre, à quel point Blossoms a progressé. Ailleurs, « Sunday Was A Friend of Mine » constitue l’un des moments les plus forts du disque, tandis que des sons de clavier expressifs présents sur « Oh No (I Think I’m In Love) » exemplifient à un point emblématique une chanson qui aborde le sentiment d’être certain de l’amour et d’en profiter. « My Vacant Days » est un titre romantique et doux, mené par des glissandos où rien d’autre que la capacité à rêver ne compte. Calme, apaisant et pensif, sa qualité éthérée est sans égale. La clôture de l’album avec « Like Gravity » montre un côté sombre ; elle est introspective regarde le passé, analyse et examine une situation : « I’m healing we are one and it brings me to clarity. She is season she is sun and it calls to my sanity » (Je guéris, nous ne faisons qu’un et cela m’amène à la clarté. Elle est la saison, elle est le soleil et cela appelle à ma santé mentale), chante Ogden.

Être fidèle au code de conduite de l’indie peut être difficile de nos jours, mais Blossoms fait un assez bon travail. Un jeune super-groupe qui grandit à un rythme rapide, leur troisième album est glorieux, ambitieux et épanouissant, et il peut emmener le groupe vers de nouveaux endroits et… des espaces d’amour.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.