Big Mountain County: « Somewhere Else »

Cette montagne est nichée dans la ville au sept collines à savoir Rome et le combo avait déjà sorti un premier album nommé Breaking Sound qui, à l’image de son titre, avait pas mal fait sursauter les sons.

Somewhere Else pourquit la même veine fichée rock psychédélique, source d’inspiration qui se perçoit dès les premières notes de l’introductif « Dust », où plane le spectre lysergique du Brian Jonestown Massacre. Les mêmes climats azimutés se retrouveront qur d’autres pépites telles que « Yellow Morning », « Just A Boy » et « Dancing Beam » avec une verve triomphante.

Entre l’interprétation toujours aussi charismatique de son leader, les atmosphères trippy des morceaux telles que « Dancing Beam » et « Contéz » ainsi que la patte du duo de producteurs Paola Mirabella et Andreas Pulcini, il n’y a qu’un pas. Somewhere Else nous transporte en effet autre part avec les contrées cosmiques de « Tonite », « Far Away » jusqu’au final tonitruant intitulé « Lost Summer ». Big Mountain County un groupe à part entière et n’a d’autres frontières que celles de la géographie de notre psychisme, quelque part ailleurs.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.