Arkona: « Age of Capricorn »

L’Arkona dont on parle ici, c’est le Polonais, celui qui donne dans le black metal et non celui, russe, qui pratique le folk metal. En 2016, le groupe sortait un Lunaris assez éblouissant, intense et puissant. Et puis, hop, silence radio. Ce qui pourrait être inquiétant. Age of Capricorn vise, et parvient, à nous rassurer dès ses premières secondes. La production est exemplaire et fait ressortir toutes les qualités du groupe ; un profond respect pour le genre, une maîtrise de ses références et une application extrême. Tout ça se traduit par six titres de durée assez longue au sein desquels la haine, la froideur, la majesté et la mélodie rivalisent. Oui, ça sonne comme du black scandinave de la grande époque, sans grande valeur ajoutée.

Si « Stellar inferno » introduit le disque de façon assez classique, sorte de grosse intro mâtinée de black « emo », dès « Alone Among Wolves », on est dedans. Bien sûr, ça reste très téléphoné, chargé de riffs entendus des dizaines de fois, de plans recyclés, de vocaux dans le plus pur style, mais pour peu qu’on a été client un jour d’une telle entreprise, on est happé par la chose. Les titres oscillent entre haine pure et ambiances plus posées, mid tempo et mélancoliques, le disque est assez court pour les jouer tous, assez long pour qu’on en ressorte avec le sentiment d’un tout construit et complet. Bien joué.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :