Anna Tivel: « The Question »

The Question, et très certainement une pièce maîtresse dans l’œuvre d’Anna Tivel. Quelque chose dans cet album grave et ouvragé, où les ténèbres rivalisent souvent avec la lumière, touche à l’essence même de la musique — exprimer l’individu, explorer ses territoires, ses désirs, sa résilience. À la manière d’une romancière, Anna Tivel place les lieux en quelques mots, enfile des costumes et observe. Les dédales où elle nous emmène sont si prenants qu’on en oublie tout — de la douce chanson-titre à la poignante « Two Strangers », la plus longue de l’album, les 41 minutes disparaissent en fumée.

Mais il n’y a pas que les histoires pour lui faire honneur : musicalement, Anna Tivel réussit un rare équilibre de délicatesse et d’intensité, donnant à chaque instrument (guitares, cordes, clarinette, piano, percussions) une personnalité, un rythme et un espace parfaitement justes. En un mot, disons-la virtuose.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :