J. McFarlane’s Reality Guest: « TA DA »

Martin Frawley de Twerps s’est lancé en solo ; Julia McFarlane, la guitariste du groupe,a, elle aussi, quitté le navire, en proposant son premier album sous le nom de J McFarlane’s Reality Guest.

Un point est à souligner, l’ex-Twerps s’éloigne de la jangle-pop qui a fait la renommée du groupe australien. Ici, J McFarlane’s Reality Guest s’aventure vers des contrées art-pop et proto-pop avec une dose de post-punk digne de Kleenex, Oh-Ok ou encore de Confetti. Il n’y a qu’à juger l’introduction instrumentale bien incongrue nommée « Human Tissue Act » avant que la voix de l’Australienne ne prenne le dessus sur les arrangements DIY de « What Has He Bought » et de « Do You Like What I’m Sayin’ ? ».

Avec une production technique et des compositions inventives mais joueuses, TA DA s’avère être une prise de risque menée avec précaution. Lorsque des titres à l’image de « Alien Ceremony » et de « My Enemy » surgissent, J McFarlane’s Reality Guest établit une frontière entre l’accessible et l’expérimental. Le contraste est bien défini jusqu’à la fin du disque avec « Heartburn » et « Where Are You My Love » qui ont de quoi rappeler Tamsen Hopkinson dans sa démarche.

***

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.