Camp Counselor: « scabs »

En 2017, un one-man-band a réussi à sortir de l’ordinaire de l’underground ; il s’agit de Camp Counselor qui n’est autre que le projet musical de Mickey Yacyshyn qui nous vient tout droit de St. Louis et qui avait publié un premier EP de bedrom-pop lo-fi cette année. En ce début d’année, le projet revient avec son successeur intitulé scabs.

Composé de six titres uniquement, la musicienne de St. Louis nous cajole avec ses compositions intimistes et touchantes telles que « museum of broken relationships » en guise d’introduction mais également de « cotton mouth » et de « black crayon » qui font office de thérapie pour elle.

Camp Counselor chasse les vilains nuages qui la pourchassent grâce à sa plume réaliste sur « devil’s advocate/apathy » et « turning songs into rituals ». Il ne manquera plus qu’un touchant « when it counted » pour synthétiser l’univers chatoyant de cette compositrice mesurée et subtile.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.