No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Interview de Joy Formidable: « Y a d’la Joie »

A moins d’être sur un label majeur et d’avoir réussi, son premier alum il est difficile d’avoir une carrière soutenue. C’est le cas de Joy Formidable qui fête ses dx ans une activité musicale pour le moins hors normes, qui a la chance de rééditer son premier album, et ce, en y ajoutant un EP bonus

Joy Formidable ont toujours eu un parcours atypique ; ils sont soumis leurs interocuteurs à édhérer à leurs propres conditions et ont creusé un sillon qui parvient à plaire à un large éventail de fans. Ils sont assez « lourds » pour être inclus dans les palmarès de Hard Rock, mais assez mélodiques pour être popilaires dans le scène Indie, ils lont énormément de aux Etats-Unis mais ils sont fiers d’être des Gallois chose qui leur a pqui ont fourni une écurie aux groupes locaux et nationaux, en particulier ceux de leur langue maternelle, et sont donc très appréciés à domicile.

Ils ont don naturellement ajouté un disque supplémentaire à leur célébration des dix ans de A Balloon Called Moaning en enregistrant une réimagination de l’EP en Gallois mais aussi en strippé et avec une orchestration luxuriante et des guitares acoustiques douces.

Lle bassiste et guitariste du combo, Rhydian Davies, vient ici discuter du nouvel EP et del leur propre festival, Formidable Fest.

La réédition du premier EP est sortie depuis quelques semaines, comment a-t-elle été reçue ?

C’est fantastique, c’est tellement encourageant car ce n’est pas seulement le public du Pays de Galles et du Royaume-Uni, c’est partout où nous recevons du soutien pour une sortie en langue galloise. Il ne s’agissait pas seulement de réenregistrer un vieux disque, nous l’avons réenregistré en gallois, mais acoustiquement, parce que nous avons eu plaisir à faire des tournées acoustiques de façon intermittente au fil des ans, donc tout est devenu clair. C’est tellement agréable de voir à quel point les gens ont été ouverts, car il est évident que certaines personnes ne comprennent pas le gallois et que nous sommes passés assez régulièrement sur des chansons en langue galloise et ils sont vraiment intrigués et ils veulent en savoir plus et c’est super.

Quand avez-vous eu l’idée de faire la réédition avec le réenregistrement en Gallois ?

Cela faisait un moment que nous parlions de faire plus de travail en Gallois, et nous avons commencé un label appelé Aruthrol, ce qui veut dire formidable, et nous avons sorti des split singles avec un single en gallois de nous et un groupe gallois de l’autre côté, pas nécessairement en gallois. Et nous voulions faire quelque chose de plus grand et ça s’est très bien passé avec le timing et nous savions que nous voulions faire quelque chose pour l’anniversaire duEP mais nous voulions faire quelque chose de nouveau plutôt que simplement un remastering.

Est-ce que les enregistrements se sont faits assez rapidement car il y a l’orchestre et les cordes qui ont pris un certain temps à s’arranger ?

Il y a peu d’enregistrements live, car nous avons eu un concert à Boston et nous avons eu un quatuor à cordes pour certaines des chansons et cela s’est avéré si bien que nous voulions que celles-ci figurent sur le disque, ce qui l’a probablement un peu fait avancer.

Etait-il nécessaire de se séparer et de recommencer avec certaines chansons lors de l’arrangement des paroles galloises car elles ne sont pas scannées de la même façon qu’en anglais ? C’était assez difficile ?

C’était un défi oui, parce que les histoires dans les paroles sont vraiment importantes pour nous, donc ça peut être une tâche parce qu’une traduction pure ne fonctionne pas toujours, bien souvent non, il y a beaucoup plus de syllabes dans la langue galloise donc ça peut être difficile à adapter avec la mélodie. Alors, où tracer la ligne si vous avez l’impression de compromettre un peu la mélodie, mais que vous voulez que le sujet y soit abordé exactement ? C’est un art en soi, la traduction. Mais nous avons vraiment aimé le faire parce que cela nous a permis de retrouver le sens de ce que nous écrivions à l’époque.

Que vous rappelez-vous de l’enregistrement original de « A Balloon Called Moaning » ? L’avoir revisité vous a-t-il rappelé beaucoup de souvenirs de l’époque ?

Ce dont je me souviens vraiment, c’est moi et Ritzy dans nos chambres, c’est ce qui a vraiment démarré le groupe, ces chansons’Austere’ et’Cradle’, nous n’avions même pas de batteur à l’époque, c’était vraiment excitant de faire de la musique à nouveau car nous avions eu une période difficile avec notre groupe précédent. C’était devenu désordonné et nous voulions juste nous évader, alors nous sommes revenus dans le nord du Pays de Galles et je me souviens juste avoir eu du plaisir à travailler sur un ordinateur et à produire ces premières démos, et ça nous ramène en arrière, la musique, c’est très puissant, ça a un effet puissant sur les sens.

Avez-vous un titre favori sur cet EP ?

C’est tellement délicat, j’ai du mal à avoir un favori car c’est quelque chose pour cette période de ma vie et tous les épisodes, mais’The Greatest Light Is the Greatest Shade’ semble intemporel mais c’est du côté triste mais j’aime les chansons plus tristes.

Est-ce que vous changeriez quoi que ce soit au sujet de l’EP maintenant ou est-ce juste un instantané de cette époque ?

C’est une bonne question, en fait, parce que c’est amusant de voir qu’à mesure que vous progressez et que vous regardez en arrière, vous pouvez faire quelque chose différemment. Mais je n’aime pas avoir de regrets parce que tout est un processus d’apprentissage et si nous devions l’enregistrer maintenant, nous en saurions beaucoup plus à son sujet, mais j’aime sa naïveté. Nous étions en train de nous habituer à être notre propre producteur et à ce qu’il est possible de faire avec ce côté-là peut-être, mais je reste fidèle aux chansons et comme je le dis, c’est un moment dans le temps et c’est pourquoi je pense que le remasteriser maintenant est un peu bizarre car nous ne sommes pas vraiment nostalgiques, nous aimons toujours être dans le moment ou regarder en avant. Donc dans l’ensemble, non, je ne changerais probablement rien.

Vous avez votre propre festival avec une belle brochette de groupes gallois dont Blood Red Shoes et Gwenno et d’autres, est-ce une célébration de vos groupes favoris ?

Absolument, c’est la compagnie dans laquelle nous sommes très heureux d’être, mais c’est aussi une belle extension du label, ça fait un moment que nous voulons le faire et c’est comme si nous ouvrions un peu les choses, si nous pouvons aider à attirer l’attention sur ce que nous pensons être tant de grands talents au Pays de Galles, nous voulons vraiment être impliqués et je suis vraiment encouragé. Cela n’a pas toujours été facile, surtout dans le nord du Pays de Galles avec le côté live et le réseautage, mais j’ai l’impression que ça s’améliore constamment, et la seule façon de l’améliorer, c’est que les gens soient actifs et c’est ce qu’ils pensent vraiment. Il y a aussi un grand côté artistique, il y a tellement d’art là-dedans. J’ai hâte d’y être.

Y a-t-il quelque chose qui va bientôt sortir sur le label Aruthrol ?

Nous avons été très occupés ces derniers temps en tournée, mais il y aura un CD pour le Formidable Fest qui mettra en vedette tous les groupes qui y sont, mais il y aura probablement une autre sortie officielle au début de l’année prochaine.

Pour le Formidable Fest, allez-vous séparer le groupe acoustique et le groupe live complet ?

Nous faisons deux concerts, nous commençons la soirée acoustiquement, probablement pas toutes les versions galloises, mais probablement pas mal, et puis un mélange de tous les albums dans le set principal.

Cherchez-vous à commencer le nouvel album dans la nouvelle année ?

Absolument oui, on veut retourner en studio, on finit de tourner juste avant Noël et puis on veut commencer tout de suite en janvier, on a déjà des chansons qui sont déjà très excitées.

1 décembre 2019 - Posted by | Conversations |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :