No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Jack Peñate: « After You »

Promis à un bel avenir lors de ses débuts en 2005, Jack Peñate s’était fait une place de choix au sein de la scène britannique suite aux sorties successives de deux premiers albums acclamés par la critique en 2007 et 2009. Des débuts suivis par un unique titre inédit en 2012, « No One Lied », avant que le jeune anglais ne disparaisse purement et simplement des radars durant près de sept années avant d’annoncer son retour au mois d’août dernier avec le « single » « Prayer ».
Désormais âgé de trente-cinq ans, c’est après avoir longtemps tâtonné, construit son studio et cherché sa voie qu’il revien tavec After You, un disque éclectique et apaisé sur lequel prédominent ses influences soul. Accompagné à la production par pas moins de trois collaborateurs (Paul Epworth, Inflo et Alex Epton), Jack Peñate poursuit sur ce troisième album ses explorations sonores, n’hésitant pas à se distancer du son de ses débuts pour faire la part-belle aux sonorités tant synthétiques qu’organiques.


Les guitares laissent ainsi encore un peu plus la place au piano et claviers, alors que l’orientation plus dance entrevue sur Everything Is New n’est guère perceptible, exception faite du très groovy  « Murder » . Une évolution perceptible dès les premiers titres du disque sur lesquels Jack Peñate mise sur une introspection certaine accompagnée principalement du piano et la guitare acoustique, accompagné de choeurs féminins, avant que le tempo ne monte avec « Round And Round » et ses sonorités orientales.
Si « Murder » fait indéniablement office de point culminant du disque, le touchant « Gemini », adaptation sur fond de piano d’un poème écrit par son grand-père et lu par son père, constitue lui aussi une réussite. Certes, la seconde moitié de l’album peut paraître moins prenante, notamment de par les présences des dispensables « Let Me Believe » et « GMT », mais la soul cuivrée de « Ancient Soul » et l’aérien « Swept To The Sky » porté par des nappes de synthé et le chant de l’artiste offrent une conclusion de choix à cet After You.
Avec ce troisième album, Jack Peñate poursuit son oeuvre là où il l’avait laissée de trop nombreuses années plus tôt. Ne reniant en rien néanmoins avant tout débordant de sincérité.

***1/2

27 novembre 2019 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :