Wives: « So Removed »

Wives commentent les angoisses quotidiennes d’une génération qui a fait ses débuts en ayant à frapper fort, et c’est au travers de cette expérience qu’est né So Removed, un album qui vise à, selon leurs mots, « plonger dans ce vide de l’inconnu,cet enchevêtrement où terreur et optimisme contemporain cohabitent » C’est un album qui donne à l’auditeur un sentiment d’espoir, de clarté et de légitimité.

Chanter ses problèmes, décrire ses maux, couloir les résoudre en sachant que, si mieux il y a, il ne sera que ponctuel ou circonstanciel est une manière de jeter un regard troublant et sombre sur la condition humaine, mais aussi sur ce que cela signifie de rejeter la spiritualité, dans « Waving Past Nirvana ». Ce titre est la première chanson enregistrée par le groupe, avec Jay, Adam Sachs, Andrew Bailey et Alex Crawford qui ont formé Wives sur un coup de tête. Le titre est une façon intelligente de prendre un sentiment de désespoir, de vivre sa vie selon ses propres termes, et ce sera une première chanson appropriée pour donner le ton de ce que sera le reste de l’album.

Avant de former le groupe, ses membres avaient tous été impliqués, d’une manière ou d’une autre, dans la scène DIY de New York. Leur attitude envers l’expérimentation de leur son les amène à enregistrer d’autres titres tels que « Hideaway » et « The 20 Teens ». So Removed reflète ainsi leur détachement, fruit de leurs expériences personnelles, ce qu’ils qualifiant d’ « autobiographie spéculative ». Cela sera conformémént posé, et l’album se comportera comme prévu.

Des titres comme  « Workin » et « The 20 Teens » confrontent ce que cela signifie de vivre et de combattre la vie de tous les jours. L’introduction cinématographique de « Workin’ » crée le suspense, préparant l’auditeur à un commentaire sur la vie professionnelle et l’impact du capitalisme sur les gens de la classe ouvrière. Titre le plus long de l’album, il pousse l’auditeur à entendre ses critiques sans complaisance de l’exploitation moderne. « The 20 Teens » se veut une exploration des années 2010. C’est un titre plus positif que ses homologues, mais qui n’hésite pas à s’éloigner des thèmes récurrents du disque. « Hit Me Up » s’y juxtaposera, racontant l’histoire d’un vieil homme naviguant dans un New York qu’il ne reconnaît pas. C’est abrasif et plein des divagations d’un homme qui a perdu le contrôle de son environnement.

So Removed n’est pas un début parfait. Il y a des quasi-accidents avec des titres comme »Sold Out Seatz » et « Hideaway », ce dernier impliquant un style familier et utilisé à plusieurs reprises, s’éloignant des sons plus individuels exprimés dans les chansons plus intéressantes de l’album. Ces morceaux ne semblent pas avoir l’impact généré par les moments précédents. 

Cependant, la dernière chanson, « The Future Is A Drag », sera importante – sa mélodie mélancolique relie le disque, résolvant les problèmes posés par les moments les moins fondamentaux et recentrant le message dominant. C’est une piste lente, et ça ressemble presque à quelque chose sur lequel on aurait plaisir à danser lors d’un bal de fin d’année au lycée. Il possède, toutefois, une approche ludique sur les erreurs faites et la spéculation autour du pessimisme, les dernières secondes transmettant un son hérité des années 80 et une interruption sonore abrupte. Ce sera une fin calme appropriéeà une collection de musique qui n’a pas son pareil pour être émouvante.

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :