No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Tindersticks: « No Treasure But Hope »

Depuis The Waiting Room paru en 2015, Stuart Staples, en groupe ou en solo, n’a pas chômé. Après la bande son du documentaire Minute Bodies – The Intimate World Of F. Percy Smith, l’album solo Arrhythmia et plus récemment, toujours fidèle à la réalisatrice Claire Denis, la bande originale du film High Life, le voici de retour avec un « véritable » album des Tindersticks : No Treasure But Hope, treizième disque studio du groupe.
D’entrée, ce qui frappe à l’écoute de ce comeback, c’est l’atmosphère qui règne sur l’ensemble de l’album. On ressent une véritable osmose, comme une libération tout au long des dix compositions. A commencer par cette ouverture joliment intitulée « 
For The Beauty », qui vous pénètre avec ce piano majestueux et cette voix toujours aussi parfaitement posée. Dès l’entame, on sent déjà la grâce qui pointe le bout de son nez. Le premier single qui avait annoncé l’album en septembre dernier, « The Amputees », était une véritable surprise de par le côté enjoué que la chanson dégage malgré une thématique loin d’être amusante.
La musique des Tindersticks n’a jamais connu de côté facétieux et le reste de l’album est là pour l’attester une fois encore. Car à l’exception de ce titre, les musiciens de Nottingham délivrent tout au long des quarante-six minutes de
No Treasure But Hope une harmonie musicale posée, très subtile qui n’a nullement à voir avec un quelconque amusement.
« 
Trees Fall », tragédie à la beauté immense, en est une parfaite illustration pendant ses trois cent cinq secondes divines. A ce moment de l’album, on se dit que cela fait tellement longtemps qu’on n’a pas entendu les Tindersticks à un tel niveau. D’autant qu’ils n’ont pas fini de nous émouvoir sur ce disque.
« 
Pinky In The Daylight » et son coté ensoleillé vient à son tour illuminer le disque. Le fait que Stuart Staples soit parti vivre en Grèce ne doit pas y être étranger. « Carousel » possède pour sa part plutôt une atmosphère feutrée et s’associerait à merveille en musique de fin de soirée. Tout est magnifique dans cet album, on a le sentiment que les Tindersticks sont peut-être en passe d’avoir sorti là un des plus beaux voire le plus beau disque de leur discographie.


Si la mélancolie du somptueux « 
Take Care In Your Dreams » ou la délicatesse « The Old Mans Gait « confirment ce sentiment, il n’en demeure pas moins que le choc de No Treasure But Hope figure bien dans « See My Girls, » chanson incroyablement folle avec ce piano qui la débute, sur lequel une basse vient s’accoupler avant que Stuart Staples ne s’aventure dans un chant presque chamanique lui-même renforcé par cette guitare parfaitement immiscée avant que les chœurs des autres membres du groupe ainsi qu’une une série de cordes la remplissent également. En 1993, « Jism » venait marquer à jamais le premier album du groupe. En 2019, « See My Girls » lui rend la pareille. Comment se remettre d’une telle gifle ? Eh bien avec des moments apaisés et apaisants, tels que « Tough Love » ou le superbe final, No Treasure But Hope, comparable à un au revoir ou un adieu.
Vous l’avez compris, les Tindersticks signent là un des très grands disques de cette fin d’année, et probablement l’un des tous meilleurs de leur carrière. Superbe de bout en bout
No Treasure But Hope est un monument d’une grande intensité vocale et musicale. On n’espérait plus connaître un tel bonheur de la part d’un groupe qu’on suit et aime pourtant depuis plus de vingt-cinq maintenant. Et pourtant, s’accrocher à cet espoir nous a permis de trouver un trésor, un joyau qu’on se devra de chérir longtemps.

****

14 novembre 2019 - Posted by | Chroniques du Coeur | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :