No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Taylor Hawkins and the Coattail Riders: « Get The Money »

Neuf ans après leur dernier album, le batteur des Foo Fighters, Taylor Hawkins, est de retour sur son projet parallèle, The Coattail Riders, dans ce qui semble être un effort pour faire surgir un peu de créativité, une inspiration qui se situerait l’extérieur des confins qui ont miné le groupe américain.. Hawkins reprend son rôle principal aux côtés des Coattail Riders Chris Chaney, Brent Woods et John Lousteau, tandis que de nombreux noms apparaissent également sur le disque.

Dave Grohl, membre du groupe Foo Fighters, fait inévitablement une apparition sur quatre des dix morceaux, apportant son popre feu au titre d’ouverture « Crossed The Line ». Agressif et exhortant à la fois, c’est un effort courageux mais qui ne orte vraiment pas à consumer quoi que ce soit. Tout de suite après, les lumières s’éteignent quand Duff McKagan et Nancy Wilson se joignent à Hawkins pour une ballade d’amour  » »Don’t Look At Me That Way ». Les deux sont de très bons morceaux, mais avec la composition dream-pop « ‘You’re No Good At Life No More », on aura droit à un troisième changement d’humeur sur trois chansons, assez pour que l’on soit quelque peu perdu di on s’emploie à suivre toutes les idées de Hawkins.

C’est à partir de ce moment que le disque s’installera sur un rythme plus rock. « Queen Of The Clown ‘ est un titre intelligent avec des traces indubitables des Foos qui perleront toute la continuation de l’album, mais ce sera la présence du chanteur et bassiste de Level 42 Mark King, qui lui donnera sa propre identité. Tous ces thèmes et ces idées qui scintillent tout au long des cinq premiers morceaux semblent entrer en collision sur le morceau-titre ; une section rythmique sombre et entraînante, électrifiée par quelques voix franches.

Get The Money marque ainsi un troisième album nettement plus complet par rapport au premieropus éponyme en 2006 et Red Light Fever en 2010. Si on considère que Hawkins s’est joint aux Foos uniquement en tant que batteur, on remarquera que les Coattail Riders sont devenus un projet secondaire remarquablement durable ,permettant à Hawkins de s’engager pleinement dans des idées qui ne faisiaent pas partie de ses attibutionschez le Foo Fighters.

Cet opus est donc comme un bilan de ce que donnerait un effort beaucoup plus axé sur Hawkins ; il manque de cohérence par moments et est dépourvu encore d’un élément unificateur mais il fonctionne plutôt bien eu égard aux circonstances.

***1/2

11 novembre 2019 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :