No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Paint Thinner: « Hagioscope to the Heart »

L’idée, c’était de mélanger du rock psychédélique avec un chant froid post punk, en jouant avec une qualité garage rock, et ajouté quelques éléments emprunté au shoegaze. Voilà pour les superlatifs. Evidemment, cette profusion de qualififications ne suffira pas à rendre hommage  à la musique que Paint Thinner nous propose.

En effet, elle fonctionne de surcroît grâce à cet orgue qu’on peut entendre sur certains morceaux et qui, couplé à une ambiance nois sur des morceaux étirés au-delà de cinq minutes, permet aux guitares de devenir folles comme si il était question de les faire hurler.

Aidé par un duo basse guitare métronomique, le chant peut se faire métallique et froid, ou bien chaud et chargé de colère.  Le groupe s’amuse à nous perdre avec maints changements de rythmes, déviation, et pirouettes. Pour autant, ce n’est pas qu’un disque qui plane  à dix mille, tantôt triste, tantôt plus lumineux, la palette des émotions est passé en revue, et l’on se surprend à écouter avec attention chaque morceaux, pressé d’être surpris par un énième retournement. C’est ce qui arrive quand on joue avec les tripes et le cœur.

***1/2

8 novembre 2019 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :