No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Bellflower: « Upside Down »

Bellflower est un ensemble de musiciens rénis autour del’artiste canadien Em Pompa, qui mélange pop, jazz et orchestration imposante qui s’était fait remarquer par un album plutôt notable, The Season Spell. Il aura fallu attendre assez longtemps pour que ses musciens se rassemblent à nouveau et acconchent de ce nouveau projet, Upside Down.

L’album poursuit dans la veine entamée lors du précédent, mais il mise plus sur les mélodies vocales fortes encore. L’essentiel de ce que propose Bellflower tourne toujours autour de son leader, Em Pomp ,et son don indéniable la mélodie vocale.

Les textures sonores sont souvent magnifiques, comme le démontre habilement « Wildfire », où les cuivres se permettent quelques fantaisies. On peut en dire autant de la chanson-titre qui s’entame sur des percussions nerveuses et un chœur vocal doté d’une certaine puissance. You propose une belle mélodie mélancolique qui est livrée avec goût. La prise de son de William Côté, aussi batteur de la formation, est particulièrement remarquable.

Le défaut d’Upside Down se révèle dans son enchaînement de chansons. Bellflower, et c’était la même chose sur le précédent, a une tendance à la pièce languissante. On en retrouve encore ici et elles sont placées l’une après l’autre. « Wreckage »,  « Releas »e et « Vivian » auraient peut-être dû être séparées. Individuellement, ça va, mais quand on écoute un peu distraitement l’album, on a l’impression d’un long passage à vide. Ça ne sert pas non plus Em Pompa qui a déjà une voix langoureuse et feutrée. À la longue, on retrouvera un certain manque de couleur.

Même s’il n’est pas parfait, Upside Down reste un bon album qui montre l’étendue de la capacité de ces musiciens à créer des trames aux sonorités impressionnantes. De plus, Em Pompa possède un don pour la mélodie qui accompagne ce genre de mélange de jazz, pop et de chanson orchestrale. Habillé de textes tranchants et néanmoins touchants, voilà un Upside Down qui aura le mérite de nous mettre les oreills au bon androit.

***1/2

23 octobre 2019 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :