No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Ezra Furman: « Twelve Nudes »

Après son Transangelic Exodus paru l’an dernier le rockeur queer de Chicago revient avec un nouvel album nommé Twelve Nudes dans lequel il a décidé de se lâcher une bonne fois pour toutes.

On est bien loin de la classe glam et doo-wop qui habillait ses albums précédents ; Twelve Nudes se veut être son album le plus punk et le plus décadent de sa discographie avec, pour preuve, les titres bien furieux comme l’introduction ironiquement nommée « Calm Down aka I Should Not Be Alone » mais également « Evening Prayer aka Justice » et l’agressif « Rated R Crusaders » qui traite du conflit israélo-palestinien. En réalité, Ezra Furman tire la sonnette d’alarme sur l’état du monde qui se meurt jour après jour que ce soit sur l’inégalité au niveau de l’accès aux soins aux États-Unis sur « My Teeth Hurt » où il signe ses textes les plus cinglants à ce jour.

Bien entendu, tout n’est pas punk et sauvage sur ce Twelve Nudes et Ezra Furman sait calmer les ardeurs comme bon lui semble. On appréciera les allures doo-wop de « I Wanna Be Your Girlfriend » qui traite de sa quête identitaire et qui sera une belle parenthèse avant de repartir de plus belle avec les dévastateurs « Thermometer », « In America » ou encore la conclusion à la Ramones de « What Can You Do But Rock n Roll ». Ce nouvel album du bonhomme de Chicago est une sorte de cocktail molotov jeté à la face de l’Amérique et on l’apprécie plutôt quand il est remonté comme ça.

***1/2

3 septembre 2019 Posted by | On peut se laisser tenter | , | Laisser un commentaire