Jake Shears: « Jake Shears »

Ce groupe américain a connu son heure magique avec son album Magic Hour paru en 2012. Au moment où l’avenir est incertain pour le combo, Jake Shears, tête pensante deladite formation, continue sa carrière en solo et revient avec un premier album.

Que ce soit en solo ou avec son groupe, Jake Shears reste droit dans ses bottes et cet opus en est la preuve concrète. On retrouve la glam-pop bien groovy et festive quelque peu farfelue à travers ces nouveaux morceaux comme « Good Friends » qui fait suite à une introduction instrumentale pseudo-dramatique mais également les pétillants « Creep City », « S.O.B. » et autres « Big Bushy Mustache ».

Au milieu de cette armada que nous offre le leader de Scissor Sisters, le disque arrive à montrer toute la versatilité du bonhomme sans trahir pour autant ses origines. Frôlant de très près les aspects commerciaux, Jake Shears nous offre un bon condensé de bonne humeur et d’humour sans pour autant négliger la vulnérabilité qui a fait sa force.

***

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.