Flamingods: « Levitation »

Entre Flamingods et Tame Impala il y a plus qu’une proximité ; le choix du registre psychédélique, et, à cet égard, les poncifs du genre font florès. Levitation en est l’exemple parfait mais, comme très souvent, l’émulation n’est pas un copier-coller.

On trouve ici, en effet, des parfums krautock, des effluves de dance et, pour s’accorder au titre donné à l’album, s’il y a poussée vers le haut, celle-ci a une liturgie faite d’explosion plutôt que de contemplation.

C’est ici que l’album du groupe se singularise : notes et riffs ruissellent d’une seule parole, l’énergie. On y dansera dans la bonne humeur et la convivialité. Un climat festif mais qui n’est pas décérébré.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.