No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Tim Hecker: « Anoyo »

Huit mois après Konoyo, ce sont des mêmes sessions d’enregistrement que provient Anoyo, nouvel album de Tim Hecker, à nouveau conçu avec le même quatuor de musique traditionnelle japonaise, donc. Cet opus se fait plus épuré et plus gracieux que son prédécesseur. En effet, les nappes d’arrière-plan s’y font moins présentes et moins enveloppantes, si bien qu’on distingue très précisément ryūteki (sorte de flûte traversière) et hichiriki (forme de hautbois court) sur l’introductif « That World » ou bien l’uchimono, cette percussion assez sourde sur « Is But A Simulated Blur » et « Not Alone. »

Avec leur aspect assez aigu, les instruments à vent japonais permettent d’entraîner certaines compositions vers des rivages un peu psyché, propres à susciter une forme de méditation transcendantale, positionnement auquel répond alors l’électronique de Tim Hecker et son jeu de synthé « (Into The Void »). Cette électronique prend, en fin de disque, le dessus sur les instruments japonais pour un « You Never Were » plus expérimental, dans lequel affleurent tout juste quelques interventions d’un des instruments à vent.

Au total, l’écoute d’Anoyo réconcilie avec Tim Hecker et, en même temps, fait vraiment regretter qu’il ait choisi d’opérer dans un registre de pure ambient, très dense et homogène précédemment.

***1/2

12 juillet 2019 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :