No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Drab Majesty: « Modern Mirror »

Présenté comme une réinterprétation moderne du mythe de Narcisse selon Ovide, le nouvel album de Drab Majesty avait de quoi intriguer. Le duo formé par Deb DeMure et Mona D souhaitait partir de cette histoire, aussi célèbre que tragique explorer la problématique de l’identité et les manières dont celle-ci peut se retrouver déformée notamment par l’influence des nouvelles technologies.
L’idée pouvait paraître risquée, mais la première écoute est immédiatement rassurante : loin d’être un concept album pompeux,
Modern Mirror est la fusion parfaite entre la mélancolie de Careless (2015) et la froideur de The Demonstration (2017). On y retrouve tous les ingrédients qui ont fait la renommée de Drab Majesty : les lignes de guitares mélodiques, une bonne dose de réverb et des plages de synthés 80’s bien senties. Ces éléments se retrouvent distillés de manière très équilibrée pour aboutir à un disque cohérent de bout en bout, à la production impeccable.


Cet équilibre se retrouve aussi dans l’alternance entre des titres très dansants (« The other Side », « Dolls in the Dar
k ») et d’autres qui sont plus dans l’émotion. Le premier « single » « Ellipsis » est un véritable tube avec un refrain hyper accrocheur et un final en apothéose alors que la chanson d’après, « Noise of the Void », est une sublime ballade dotée d’une magnifique mélodie où tous les éléments viennent parfaitement se combiner. On peut aussi évoquer le diablement efficace « Oxytocin »sur lequel Mona D pose sa voix qui contrebalancera celle de « Long Division », très beau titre où Deb évoque une relation dans laquelle l’un des protagonistes s’est perdu à trop vouloir s’accommoder avec l’autre.
En huit titres et un peu plus de quarante minutes, le groupe de Los Angeles arrive a capté l’auditeur du début à la fin et à l’entraîner dans son univers si particulier qui le distingue du reste de la mouvance darkwave. Grâce à un sens inné de la mélodie et à un romantisme noir qui transparaît dans chaque titre, Drab Majesty présente son album le plus abouti à ce jour.

***1/2

12 juillet 2019 - Posted by | Chroniques du Coeur |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :