Nev Cottee: « River’s Edge »

Révélé au grand public et surtout à la critique en 2017 grâce à Broken Flowers, son deuxième album, Nev Cottee revient avec River’s Edge. Les dix chansons de ce nouvel album reprennent plus ou moins la même formule magique que son prédécesseur et nous envoie dans les confins de la discographie de Scott Walker.
En 2001,
Nev Cottee et son groupe Proud Mary avaient déjà été l’objet de toutes les attentions en particulier celle de Noel Gallagher qui avait produit un Same Old Blues, pas déshonorant du tout mais qui fut cloué au pilori.

Dix huit ans plus tard, Nev Cottee revient avec un opus propre à faire rêvertous les orphelins de Lee Hazelwood. Avec sa voix sculptée par la cigarette et ses chansons dessinées par ses voyages en Inde, Nev Cottee écrit en effet un de ces disques qui se suffisent à eux-mêmes.
Enregistré par Mason Neely
(Wilco, Edwyn Collins), avec Nick McCabe (The Verve) et Chris Hillman (Ethan Johns / Billy Bragg), River’s Edge est un piège qui se referme assez rapidement sur n’importe quel quidam qui se met à l’écouter. En quelques secondes, la voix de Cottee faera son office et hypnotisera au point de vouloir acheter ou réécouter
les deux précédents
si on ajoute Strange News From The Sun, paru en 2013.

***1/2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.