bvdub: « Explosions in Slow Motion »

Comment peut-on être un musicien prolifique, sans pour autant perdre en qualité ? bvdub détient la réponse a cette question, puisqu’il ne cesse disque après disque de témoigner de ses qualités de producteur hors pair. Peu après la sortie de Heartless, son dernier album, l’Américain a quitté la Californie pour partir s’installer à Varsovie. Cette période de quelques mois passée en Pologne a été humainement très difficile pour Brock Van Wey, qui s’est retrouvé dans une situation d’isolement quasi-totale du monde extérieur. C’est en hiver, depuis son appartement polonais qu’a été conçu ce nouvel album puissant, probablement le plus triste de sa carrière.


Composé de quatre vignettes (dénommées « Ember ») et de quatre longues formes propres à l’univers de bvdub, d’une durée de 80 minutes, cet album développe une atmosphère singulière et nostalgique dont seul bvdub a la clé. Les nappes de synthétiseur sont plus puissantes que jamais sur ce nouvel opus, et l’utilisation de violons comme sur
un titre à la beauté désarmante comme « Disappearing in the Sun » viennent contribuer à forger un monolithe à la dimension quasi infinie.
La musique de bvdub parle au coeur, et
Explosions in Slow Motion vient apporter une nouvelle pierre à l’édifice de l’inégalable carrière de l’artiste.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :